Top 15 Jean Jacques Goldman, aka happy birthday à ma sister !

Demain (enfin demain au moment où j’écris mais vu qu’il est déjà 22h ce sera probablement aujourd’hui) c’est l’anniversaire de ma frangine, 35 ans s’il vous plait, et comme j’ai pas d’idée cadeau je me suis dit qu’un top 15 de son chanteur préféré ça pourrait ptêt le faire. Alors let’s go.

15) Le Coureur

Elle est pas hyper connue, je sais même pas s’il l’a sortie en single. Elle est sur En passant, un album que je dois dire j’aime pas vraiment mais qui a quand même des pépites, genre celle-ci, Bonne idée ou Tout était dit. Sur celle-ci, je pense que c’est la tristesse des paroles qui m’a touché. Ce mec qui a rien demandé à personne et qui est arraché à sa vie pour aller faire gagner de la tune à quelqu’un d’autre. Puis le hasard a croisé ma vie, chuis étranger partout aujourd’hui. Etait-ce un mal, un bien ? C’est ainsi.

14) Confidentiel

Cette chanson reste maintenant reliée dans mon cerveau à la mort de Daniel Balavoine. Goldman était invité sur un plateau et devait chanter une autre chanson (Je Te Donne je crois) et Balavoine venait de mourir, il a dit qu’il se sentait pas de la faire et qu’il allait plutôt en jouer une autre. Il a joué Confidentiel, et l’émotion qui ressort de ce moment est absolument étouffante. Je voulais simplement te dire que ton visage et ton sourire resteront près de moi, sur mon chemin.

13) Je l’Aime Aussi

Pas connue du tout, époque Fredericks, Goldman and Jones (la meilleure période si vous voulez mon avis), je l’ai découverte il y a peu de temps et elle est immédiatement entrée dans mon top. Cette ode à l’adultère me fascine, me laisse perplexe et m’amuse à la fois. On aura jamais de train pour l’amour, jamais d’horaire, de rail sans détour, la vie, je l’aime aussi. Et Rome sermonne et clochers carillonnent, y’en a pourtant tant qui n’aiment personne.

12) Je Te Donne

Parce que non, ce n’est pas une chanson des Worlds Apart, qui nous l’ont bien ruinée. Parce que le « I can give you my voice, bred with rythm and soul, je te donne mes notes je te donne ma voix, the songs that I love, and the stories I’ve told, ce que j’imagine et ce que je crois, I can make you feel good even when I’m down,  les raisons qui me portent et ce stupide espoir, my force is a platform that you can climb on, une épaule fragile et forte à la fois » me donne immanquablement envie de m’acheter une guitare électrique (mais je sais déjà pas jouer de l’acoustique, je sais papa, merci).

11) C’est Ta Chance

Quand j’ai un petit coup de mou, j’aime bien me passer cette chanson, elle me procure une sensation un peu ambigüe, entre la déprime et la rage de vaincre, cette idée qu’on t’a pas donné tous les outils pour y arriver, contrairement à d’autres, et que du coup c’est à toi de te démerder, seul(e), et le jour où tu y arrives, tu le dois à toi et rien qu’à toi. Rien ne sera jamais facile, il y aura des moments maudits, oui mais chaque victoire ne sera que la tienne, et toi seule en sauras le prix.

10) Il changeait la vie

Goldman, c’est l’art d’écrire des choses extraordinaires sur des gens ordinaires. L’immense majorité de ses chansons parlent de gens lambda, qu’il rend uniques. Il changeait la vie, c’est un résumé de toutes ses histoires si banales mais qui change la vie. Il y mit tant de temps, de larmes et de douleur, les rêves de sa vie, les prisons de son cœur, et loin des beaux discours des grandes théories, inspiré jour après jour de son souffle et de ses cris, il changeait la vie.

9) Elle a fait un bébé toute seule

J’adore le décalage de cette chanson par rapport au reste de sa disco. Ce vent de Louisiane qui souffle et m’emporte loiiiiiiiiin…Ma môman m’expliquait que quand il l’a sortie tout le monde se demandait ce qu’il lui avait pris et qu’elle l’aimait pas du tout. Comme quoi, encore une chanson sous estimée à sa sortie.

8) Les Choses

La préférée de mon papa, qui la met toujours 2 fois dans la voiture quand on écoute Chansons pour les Pieds. Il dit que les paroles coulent toutes seules. Un texte à faire étudier en philo. Je prie les choses et les choses m’ont pris, elles me posent elles me donnent un prix, je prie les choses elles comblent ma vie, c’est plus je pense mais j’ai donc je suis.

7) Comme Toi

C’est vraiment un mec gai Jean Jacques. Il a trouvé cette photo dans les affaires de sa famille (des juifs, je vous rappelle), une petite fille disparue dans les camps pendant la 2ème guerre mondiale. Il ne la connaissait pas mais a inventé une histoire. Elle s’appelait Sarah elle n’avait pas 8 ans, sa vie c’était douceur, rêves et nuages blancs, mais d’autres gens en avaient décidé autrement. Elle avait tes yeux clairs et elle avait ton âge, c’était une petite fille sans histoire et très sage, mais elle n’est pas née comme nous, ici et maintenant. Et en écoutant cette chanson je me dis que les gens apprennent vraiment que dalle des horreurs que l’Humanité a vécues.

6) La Vie Par Procuration

Cette chanson, pendant mes périodes de déprime post rupture ou post j’ai pas de job, post j’ai un cancer, post la nouvelle chanson de Muse est toute pourrie, tout ça, eh bien cette chanson me fait penser à moi. On remercie donc Jean Jacques de nous donner encore plus envie de décéder quand on est déjà au fond du gouffre. Des crèmes et des bains qui font la peau douce, mais ça fait bien loin que personne ne la touche, des mois des années sans personne à aimer, et jour après jour, l’oubli de l’amour. « what a great way to kick me when I’m down ! ».

5) Et l’on n’y peut rien

Une petite gigue pour parler d’amour ? Pour une fois que c’est pas déprimant, on va pas s’en priver. Terroriste il fend les armures, en un instant tout est balayé. Tu rampes et tu guettes et tu mendies des mots, tu lis ses poètes aime ses tableaux, et tu cherches à la croiser, t’as 15 ans soudain, tout change de base, ET L’ON N’Y PEUT RIEN.

4) Juste après

Si vous n’avez pas vu le clip (j’ai du déjà la poster quand même je crois…), préparez vos mouchoirs. En gros on assiste à l’accouchement d’une femme en Afrique, et quand il sort, le bébé ne respire pas. Et pendant toute la chanson l’équipe médicale tente de le réanimer, avec cette horloge qui refuse d’avancer, jusqu’à ce qu’on entende ces pleurs salvateurs et qu’elle se débloque, et qu’on se retrouve en larmes devant notre écran. Qu’est ce qu’on peut bien faire après ça ?

3) Né en 17 à Leidenstadt

Quand j’écoute cette chanson je me pose toujours la question, c’est vrai ça, qui me dit que dans une situation donnée, je serais pas moi aussi un monstre ? Ce texte devrait être étudié à l’école, histoire de faire réfléchir les mômes, leur apprendre la tolérance, le fait que rien n’est acquis, et qu’il est beaucoup trop facile de juger quelqu’un alors qu’on est pas dans sa situation. Alors qu’on nous épargne à toi et moi si possible très longtemps d’avoir à choisir un camp.

2) Envole Moi

J’en ai parlé dans ma dernière ou avant dernière playlist je crois. Et plus je l’écoute, plus je l’aime, et ça fait des années que je l’écoute. Ces paroles si simples et si parlantes, ce besoin de se sortir de sa vie de merde, l’envie de s’en sortir, de se dire « je l’ai fait putain ». Tire moi de là, emmène moi, envole moi, avec ou sans toi je ne finirai pas comme ça. Et puis pour le live d’Un Tour Ensemble avec cette scène qui se soulève à la verticale, c’est juste…Pfiou.

1) Rouge

Ma chanson préférée du presque monde entier. Et si la guerre éclate sur nos idées trop belles, autant crever pour elle que ramper sans combattre. Je me rappelle avoir assisté au concert de la tournée Rouge à Bourg en Bresse (et avoir passé ma soirée avec mes parents et ma frangine à souffler sur les briquets des gens devant nous, huhuhu), et avoir boudé parce que Rouge c’était ma préférée et qu’ils la chantaient pas. Je savais pas encore qu’on mettait les chansons qui ont le plus de succès à la fin et j’avais troooop peur qu’ils la jouent pas. Si jeune, si naïve. Bref, c’était un moment magique qui restera à vie gravé dans ma mémoire.

Celles qui ont failli atteindre le top : Tout petit monde, bonne idée, tournent les violons (son parfum, ses dents blanches, les moindres détails), C’est pas de l’amour (c’est plus d’l’amouuuuuuur), Il y a, The Quo’s in Town Tonite, ne lui dis pas, un deux trois, des vies, elle attend, entre gris clair et gris foncé…Mais après ça ferait un top 30 et je vais plus être dans les temps.

Nan mais t’inquiète Emilie, t’auras un vrai cadeau en vrai. En l’attendant, bon anniversaire sister ! :-D

Lulu

Publicités

A propos Lulu

J'aime : Lyon la musique mes sistas mes camarades de culture le Nutella et l'Ovomaltine Crunchy la rebel tooth de Matt Bellamy les expos d'art contemporain parce qu'on rigole bien les éditions "pour les nuls" préparer mes voyages le thermomix de ma maman J'aime pas : Avoir les cheveux mouillés me lever le matin pour aller au taff que Facebook s'estime propriétaire de moi Etre malade les cruches les imprimés léopard et les jupes en sky
Cet article a été publié dans Musique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Top 15 Jean Jacques Goldman, aka happy birthday à ma sister !

  1. fjva dit :

    Question paroles, il y a quand même peu de chanteurs français qui ont pu écrire des trucs aussi motivants ou traumatisants que JJG. Moi aussi je me repasse Envole Moi et C’est Ta Chance quand j’ai un coup de mou.
    Je suis étonnée qu’il y ait des titres que je ne connais pas dans cette liste. Faudra que je creuse :)

    • Lulu dit :

      Ah ouais ? Lesquels tu connais pas ? (oui je sais je réagis 10 ans + tard)

      • fjva dit :

        Le Coureur, Je l’aime aussi, et les Choses. Note, tu précises bien pour deux d’entre eux qu’ils sont peu connus, donc j’imagine que c’est normal : j’aimais bien mais je n’étais pas fan, donc je ne cherchais à connaître tous les titres. Si c’était des faces B, je les ai ratées à tous les cas.

  2. juneandcie dit :

    Ooooh il est parfait ton top. Parfait.

    • Lulu dit :

      Oooh merci :-)

      • juneandcie dit :

        J’adore Goldman. Je venais juste de citer son nom dans un tag, quand je suis tombée sur ton post. Et je pense que je vais réécouter tous mes cd. C’est exactement le top que j’aurais choisi, même les p’tites dernières en complément.
        Mon fils a 5 ans, il l’a découvert en regardant les Enfoirés . Dès qu’il entend sa voix, il traverse l’appart en brâmant c’est Jean-Jaaaaacques ! XD

Je suis sure que tu as quelque chose d'intéressant à dire :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s