J’ai lu pour vous : la trilogie Divergente, de Veronica Roth

Ouais je sais, je lis des bouquins pour ados. Une objection ? Mon excuse c’est que comme je les lis en anglais je me rends moins compte que je suis sortie de la cible depuis 10 ans. (encore qu’une copine m’a dit « attends, young adults novels, t’es encore dedans hein. Merci bien). Un peu comme quand on lit Harry Potter ou Hunger Games en VO. Et pis merde j’ai pas d’excuse à vous donner, j’aime bien, c’est tout.

Donc bref il y a quelques semaines j’ai vu la bande annonce de Divergente au cinoche. Le pitch m’a plu, du coup j’ai chopé les bouquins pour les lire avant d’aller voir le film. Et j’ai été carrément happée par l’histoire.

Dans la lignée d’Hunger Games, Divergente est un roman dystopique. Dystopique ça veut dire (merci Wiki) qui « dépeint une société imaginaire organisée de telle façon qu’elle empêche ses membres d’atteindre le bonheur ». Traduisez : c’est la merde. Dictature, pauvreté, faites votre choix. Dans un futur plus ou moins proche, la société est divisée en 5 factions, chacune basée sur une vertu. A l’âge de 16 ans, les adolescents doivent choisir dans quelle faction ils veulent aller, pour y passer le reste de leur vie. Alors les traductions françaises des factions sont un peu merdiques : les Audacieux (Dauntless), qui sont un peu la police de la ville et qui sont des grandes malades en recherche de sensations fortes, les Altruistes (Abnegation), qui sont là pour aider leur prochain, les « Erudits » (Erudite) qui ont donc la science infuse et font profiter de leur savoir à la Communauté, les Fraternels (Amity) qui sont les peace and love de la ville, et les « Sincères » (Candor) qui croient en l’honnêteté en toutes circonstances pour faire fonctionner la société. Pas d’autre choix que ces 5 là. Si tu ne rentres dans aucune faction, tu es un « sans faction », et c’est pire que la mort. En gros t’es SDF quoi. Tout ce petit monde vit à l’intérieur d’une grande barrière qu’il ne faut pas traverser, parce que dehors c’est dangereux, parait-il.

Tris est née dans la faction Abnegation mais elle ne s’y sent pas à sa place. A 16 ans elle passe le test d’aptitude pour savoir dans quelle faction elle doit aller. Mais le test révèle qu’elle est « divergente ». Elle est compatible avec plusieurs factions, et en même temps incontrôlable. Elle peut penser par elle-même et ça, dans un monde avec des cases, ça craint. Elle doit donc cacher sa condition et quitte sa faction pour celle des Dauntless où elle devra commencer un entrainement éprouvant. Là bas, elle va rencontrer son instructeur, Four (aka Tobias). Et ils vont tomber raide dingues l’un de l’autre (et mon dieu comme je la comprends).

Le problème quand on crée une utopie basée sur la vertu, c’est qu’on doit se pencher sur la manière dont tout peut partir en cacahuète. Parce que ça VA partir en cacahuète. Les Erudits commencent une traque aux divergents, qui menacent le système par leur caractère incontrôlable. Chaque faction, de part sa vertu spécifique, va mettre son grain de sel et tout va exploser.

Le 1er tome pose les bases de l’histoire. Le 2ème nous fait entrer dans la rébellion contre le système en place, et le 3ème nous explique ce qu’il se passe de l’autre côté de la barrière. A partir de maintenant, si vous comptez lire les bouquins arrêtez vous de lire l’article parce que vous allez vous faire méga spoiler (je raconte la fin. Faut que j’en parle). Non, sûr, vous voulez continuer ? Bon tant pis pour vous. ATTENTION GROS GROS SPOILERS.

Au-delà de l’aspect dystopique du roman, des thèmes très forts du racisme, du génocide, du rejet de la différence, de la mort, l’entrée dans l’âge adulte, des manipulations génétiques, des limites éthiques de la science tout ça, c’est quand même beaucoup une histoire d’amour, entre Tris et Tobias. Et moi qui DETESTE lire des histoires d’amour, je suis littéralement tombée amoureuse de ces deux là. Ils sont mignons sans être cucul (pas à la Twilight quoi) comme on peut l’être à 16 ans, ils s’aiment sans en faire des caisses et je me suis souvent dit que je les enviais. Ouais enfin pas complètement. Parce que cette trilogie m’a brisé le cœur. Mais vraiment. J’ai eu l’impression de m’être fait larguer par l’amour de ma vie, j’ai eu mal au cœur comme quand je me suis fait réellement larguer par mon chéri que j’aimais beaucoup beaucoup beaucoup. A la fin du livre, j’ai pleuré pendant DES HEURES. Oui, des heures, je ne m’en remets toujours pas (j’ai fini il y a 2 jours. Bon ok j’ai des circonstances atténuantes, en ce moment je suis méga ultra hypra sensible). J’avais le cœur tellement lourd en atteignant la dernière page…Pourquoi ? Je vous ai prévenus hein, vous viendrez pas vous plaindre après ok ? Bon. Tris meurt à la fin du tome 3. Elle se fait buter comme une con en se sacrifiant à la place de son connard de frère pour sauver la ville, alors que Tobias n’est pas là, et alors qu’ils voyaient enfin une possibilité de couler des jours heureux après toutes les horreurs qu’ils avaient vécu. Quand il apprend à son retour la mort de Tris, son monde s’écroule autour de lui. Et c’est terrible parce que j’ai pu ressentir physiquement sa détresse et son chagrin au fil des pages. J’ai trouvé ça tellement injuste. Injuste pour lui, de le laisser seul et aussi misérable. Injuste pour elle, qu’elle ne puisse jamais récolter les fruits de tout ce qu’elle avait accompli. Injuste pour ceux qui ont survécu alors qu’ils ne le méritaient pas. Injuste pour moi parce que j’aurais tellement voulu une fin heureuse. J’aurais tellement voulu que les héros qui m’avaient emportée pendant 900 pages puissent avoir un peu de repos, ensemble. Et puis non…

Ce qui est très bizarre, c’est qu’en même temps je peux pas dire que j’ai pas aimé cette fin. Quelque part elle est un peu logique. Tris joue avec le feu pendant les 3 tomes, elle frôle la mort de justesse plusieurs fois, pour diverses raisons. Mais on la voit grandir au fil de l’histoire, elle apprend réellement ce qu’est le sacrifice, et ce que veut vraiment dire être désintéressé, comme ses parents qui se sont sacrifiés pour elle dans le tome 1. En quelque sorte elle peut leur rendre la pareille en accomplissant un dernier acte désintéressé. Et en même temps, c’est quand même con d’avoir laissé ses 2 parents mourir pour elle, tout ça pour crever 2 bouquins plus tard. Et puis surtout j’ai du mal à supporter la détresse de Tobias. 

J’aime beaucoup les romans dystopiques pour cette petite peur qu’ils me procurent, cette idée qu’on peut basculer en un rien de temps dans un monde complètement dingue, et la réflexion qu’ils peuvent entraîner dans la tête du lecteur. Qu’est ce que je serais dans ce monde là ? Est-ce que je serais résignée ou est ce que je voudrais croire en la possibilité de quelque chose de meilleur ? J’ai adoré la complexité du personnage de Tobias, les réflexions sur le sens du mot sacrifice, sur le génocide et la peur de la différence. J’ai aimé l’évolution de Tris, qui passe d’une sale gamine en mal de sensation fortes et suicidaire à quelqu’un de responsable, courageuse et réfléchie.

Alors bien sûr le bouquin est pas parfait, et pour cause, c’est un premier roman et Veronica Roth n’a que…25 ans. Il y a des longueurs, et ils tombent quand même peu dans les vapes par rapport aux tartes qu’ils se prennent dans la gueule, mais dans son ensemble l’histoire est bonne, vraiment. Et rien que pour m’avoir fait vibrer pour une histoire d’amour alors que j’étais convaincue que j’avais pas de cœur, bravo Madame Roth.

Soit dit en passant, parlons un peu du film. Rotten Tomatoes l’a descendu, et quelques personnes de mon entourage aussi. Il y a certains changements par rapport au bouquin qui, pour moi, ne sont pas très heureux. Surtout la scène de fin dans la salle de contrôle qui aurait été EPIQUE s’ils l’avaient gardée. Et les parents ont trop peu d’importance alors que dans les livres suivants ils ont une très grande place. Certains personnages aussi, sont absents alors qu’on les retrouve plus tard (WHERE IS URIAH ??). Peter est une pourriture dans les bouquins, alors que dans le film il est pas si détestable. C’est un peu le problème des adaptations. Et en même temps, Shailene Woodley est parfaite dans le rôle de Tris, et puis Theo James quoi, mais Theo James…Comment ça va me briser le cœur quand je vais voir le 3…

Bref du coup une fois que j’ai eu fini j’étais vraiment secouée et je me suis dit que j’avais vraiment besoin d’un truc pour me remonter le moral. J’ai cherché un film bien bourrin, au hasard This is the End, et je me suis bien marrée. J’hésite à entamer un nouveau bouquin tout de suite parce que je sais que les prochains sur ma liste c’est Gone Girl et le dernier Walking Dead et je pense pas que je vais me marrer non plus. Ouais je sais c’est compliqué ma vie. Tiens pour la peine je vais regarder un gif de Theo James ça va ptêt me redonner le sourire. Je pose ça là, tranquillou. Ne me remerciez pas.

Lulu

Publicités

A propos Lulu

J'aime : Lyon la musique mes sistas mes camarades de culture le Nutella et l'Ovomaltine Crunchy la rebel tooth de Matt Bellamy les expos d'art contemporain parce qu'on rigole bien les éditions "pour les nuls" préparer mes voyages le thermomix de ma maman J'aime pas : Avoir les cheveux mouillés me lever le matin pour aller au taff que Facebook s'estime propriétaire de moi Etre malade les cruches les imprimés léopard et les jupes en sky
Cet article, publié dans Cinéma, Livres, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

26 commentaires pour J’ai lu pour vous : la trilogie Divergente, de Veronica Roth

  1. Moi aussi, la mort de Tris m’a vraiment… secoué… Dans la plus plart des livre de ce genre, on termine notre lecture sur un happy end, ici, c’est pas tout à fait ça… Les larmes vont couler dans le 3ème film !
    Et concernant les acteurs, c’est sur que Shailene Woodley et Theo James jouent à la perfection… et ils sont tellement mignons ! ^^

  2. euh....... :p dit :

    Franchement je comprend pas pourquoi ils ont fais mourir Tris, elle a surmonter tellement d’épreuves juste pour mourir à la fin. C’est … en même temps nul et intelligent, Nul parce qu’elle aurai pût être heureuse avec Quatre (Tobias), vivre en paix après que tout soit terminer & en même temps c’est très intelligent parce que pendant les 3 Tomes elle c’est battu comme une « guerrière » et que si elle ne serai pas morte personnes n’aurait pleuré (ou ne pleurera jamais) même si moi personnellement j’aurai préférée qu’elle ne meurt pas mais bon c’est comme ça et puis c’est tout.
    Et puis Théo James il est si beau ^^ Je fond quand je le vois.
    Et Shailene Woodley et lui on dirai un vrai couple ^^

  3. Marion dit :

    Franchement, j’adore ta façon d’écrire, surtout la comparaison des sans-factions avec des SDF, j’ai beaucoup rit, bref… Tu as raison, ma meilleure amie, m’avait spoilé l’histoire, mais quand j’ai lu les bouquins de mes propres yeux, j’y croyais plus du tout, et puis elle a cru quoi Tris ? Que parce que MADAME est divergente, elle peut survivre à tout ? Mais non, tout le monde meurt, mais y’en a qui évite de se suicider comme des cons juste parce que tu penses que c’est ton devoir et parce que tu ne veux pas que ton connard de traître de frère (Caleb) meurt ! Franchement, Caleb aurait dû assumer ses erreurs et mourir, pour laisser le couple de Tobias & Tris en paix. Qu’il ait pleins d’enfants etc tout le blablas.. Mais non ! Pourquoi ça ? Parce que c’est trop simple ! Le plus dur, c’est quand Tobias se rappelle tous les choses qui ont faites qu’il soit admiratif de Tris, par exemple, le fait qu’elle ait sauté la première (et ça alors ?! encore une idée à la con), ou encore son courage (mon cul, elle voulait juste se suicider) etc .. Bref, malgré ce que je dis, je suis raide dingue de cette saga, en lisant le 1er, j’en ai fait des cauchemars, tellement ça m’a marqué. J’aurais aimé un Happy Ending, même si ça fait clichés. Quoi que.. Ça change d’avoir un Sad Ending dans ce genre de livre, non ? Bref.. J’ai fait le plein d’émotion pour les 50 ans à venir !
    Marion

  4. tess dit :

    comment meurt Tris ????

  5. Nomade dit :

    SPOILER NE PAS LIRE SANS BONNES RAISONS – Bonjour, j’ai apprécié la lecture de cet article, merci. Je suis un peu folle maso il faut dire, je viens de finir le tome 3 et je suis dans un drôle d’état alors depuis le début de l’après midi, je lis les critiques, je regarde les trailers du film et ça me mine encore plus. Bref, j’ai lu le tome 1 à sa sortie il y a quelques années (ouh ça passe vite), j’avais bien aimé. Et voilà, j’étais passée à autre chose. Puis il y a une semaine, j’ai voulu voir le film, juste par curiosité. Belle surprise, je n’avais plus tous les détails du livre en tête mais je l’ai trouvé bien fichu alors ça m’a donné envie de lire la suite.
    Pouah, 2 tomes avalés en 48h et du coup une grosse boule dans la gorge. Je suis adulte et je lis sans honte la littérature YA. Et franchement, on y fait de belles découvertes. Je suis encore toute retournée en écrivant cette réponse, faut vraiment que je me soigne mais certains bouquins laissent des traces, c’est comme ça. La trilogie n’est pas parfaite, je n’ai pas adhéré à toutes les décisions de Tris, j’ai eu du mal avec les changements de narrateur du tome 3, j’aurais voulu un Tobias aussi énigmatique jusqu’au bout. Sur le fond, l’histoire se tient, même si le dernier volet m’a moins plu au niveau de l’intrigue. Mais voilà, ce choix de l’auteur : tuer l’héroïne c’est un choc terrible pour moi. Laisser Tobias vivre avec ça, tout autant. Se dire que tout s’arrête après autant d’acharnement, de risques, de lutte, ça me fout le moral par terre.
    Moi, pour faire passer le cachet, je viens de regarder HG 2 je ne l’avais pas vu, donc… Ca m’a changé les idées (pas forcément en plus optimiste) mais ça ne m’empêche pas de me sentir encore un peu patraque….
    Mais qu’est-ce qui m’arrive non d’un chien ?

    • Lulu dit :

      Nan mais t’inquiète moi j’ai mis des mois à m’en remettre hein, je sais même pas si je vais aller voir le 3 quand il sortira parce que je sais pas si je vais supporter la fin donc bon^^. Mais oui c’est difficile de trouver les mots quand un bouquin nous a pris aux tripes et qu’on est pas sûrs de savoir comment digérer la fin.
      Concernant la littérature YA j’assume aussi, en ce moment je suis sur le tome 2 du Labyrinthe, dont le tome 1 est sorti au cinoche en fin d’année. J’aime bien la manière dont ce genre de romans peut être avalé en 2 jours. Et passer par un Grangé ou un Chattam juste après pour revenir à Walking Dead, puis Harry Potter.
      Et sinon bienvenue sur le blog ;-), tu arrives à la reprise après 4 mois de pause, j’espère que le reste te plaira ! Et si tu as des conseils sur des bouquins hésite pas à les faire partager ici.

  6. ganache dit :

    Tu me rassures (oui et non !) : vais-je m’en remettre ? Je n’ai pas encore le recul nécessaire pour savoir si j’en veux à l’auteur ou pas. C’est con, non ? Elle a pris un gros risque et l’assume je pense, surtout avec le tapage médiatique autour du livre et du film. J’ai lu des critiques américaines sur amazon, bref, j’ai vraiment voulu retourner ça pour avoir plein d’avis, me conforter, me dire « arrête, c’est quand même pas la vraie vie ». Certains commentaires sont très virulents, comme si cette fin peu appréciée remettait tout en cause. Dommage car pour un 1er roman, moi je trouve que V. Roth s’en sort vraiment bien. Je dis ça car j’écris un roman YA (et j’en bave).

    J’ai prévu de lire Labyrinthe, j’ai cru comprendre que ce n’était pas très bien écrit (genre Twilight) mais que l’histoire faisait tout. Qu’en dis-tu maintenant que tu as lu le 1er volet ? Ca m’intrigue toujours de voir ce qui fonctionne autant. Je devrais mettre la main sur les 3 tomes d’ici une dizaine de jours. J’ai hâte, mais ma PAL est haute !

    Si tu aimes les dystopies, je te conseille une très belle découverte que j’ai lue récemment. j’attends d’ailleurs le tome 3 avec impatience. Partials de Dan Wells, les deux premiers sont très bien fichus, eux aussi. J’ai toujours un peu peur d’aborder le dernier tome dans ce genre de lecture, encore plus maintenant que j’ai fini Divergent.

    J’ai lu la 5e vague aussi. Le bouquin avait un très beau potentiel, mais la 2e moitié du livre m’a déçue. Je vais quand même lire la suite.

    Merci pour la bienvenue. c’est vrai que j’arrive un peu comme un cheveu sur la soupe. Je suis fidèle s’il y a du répondant. j’ai fréquenté des blogs de lecture mais j’ai tendance à vouloir parler de ce que je lis, sauf que les bloggers passent très vite à autre chose. Forcément, ils enchainent les lectures, les chroniques.

    Je m’étale un peu désolée…. Faut pas hésiter à me dire de la fermer si besoin :)

    • Lulu dit :

      Non non on laisse parler les gens ici^^. Après il y a surtout de la musique, les bouquins c’est pas le plus gros du blog j’avoue. Veronica Roth a donné une interview à propos de la fin, je sais plus où je l’ai trouvée mais elle expliquait bien les raisons, et puis sur son blog elle a publié une longue explication de sa décision, je sais pas si tu l’as lue.
      Pour Labyrinthe je me rends pas trop compte si c’est bien ou mal écrit parce que je les lis en anglais et je suis pas assez bilingue pour déceler un livre anglais mal écrit d’un bien écrit. Mais j’ai pas lu le tome 1, après avoir vu le film j’ai voulu savoir tout de suite ce qu’il se passait après. Et puis j’ai pas lu Twilight parce qu’il faut pas exagérer non plus.
      J’ai aussi pas mal de bouquins en attente (pourtant j’ai du temps, mais des fois on a pas envie) donc je garde tes conseils dans un coin, merci !

  7. Nomade dit :

    Non je n’ai pas encore lu ce qu’en dit l’auteur lui-même mais je vais le faire. J’ai juste vu que des commentaires abordaient ses motivations. Je vais laisser passer quelques jours.
    J’ai lu Twilight par curiosité et j’ai remarqué que ça passe assez bien quand on ne connait pas du tout l’histoire car tout est fait pour qu’on ait envie de lire la suite. Par contre, à relire, c’est atroce. J’ai essayé de reprendre le tome 1, je ne peux pas. Et l’ensemble est assez moyen. Les films n’en parlons pas.
    Mais je suis assez déçue du film HG aussi, pourtant j’aime bien l’actrice et j’ai adoré les bouquins. En film je trouve ça fade, ce que je n’ai pas ressenti avec Divergent qui passe super bien à l’écran mais c’est juste mon avis.
    Tu as lu Divergent en anglais aussi ? J’ai hésité. Je lis peu en anglais mais ça ne me pose pas de problème, c’est juste que je trouve plus facilement les versions traduites. Si la traduction est bien faite, ça va mais on ne peut pas savoir à l’avance.

    J’ai vu que ton blog était très large. Tu me verras plutôt dans la section des lectures mais je vais quand même aller voir les autres sections.

  8. Nomade dit :

    Ah j’ai oublié de dire un truc. Theo James, my God ! Ca doit contribuer à la peine….

  9. ganache dit :

    Hello. Bon voilà, quelques jours plus tard, j’ai pu faire mon deuil. Pas totalement mais quand même. Et puis, je bloque sur les défauts du bouquin, ça m’aide un peu :)
    Plus sérieusement, je reste perplexe et je signe : l’auteur a fait un choix (et c’est son droit) mais c’est un très mauvais choix. Et je ne dis pas ça car je recherche la fin heureuse et parfaite. Je partage l’avis de nombreux déçus. Tout ça sonne faux, c’est inutile, impossible à digérer compte tenu des circonstances.
    Même la toute fin du bouquin que j’ai relue (tellement troublée la première fois, je n’arrivais même plus à me concentrer dessus) est mal fichue.
    La palme à Cristina quand même avec sa brillante réplique : « la vie ça craint parfois ». Elle veut une tarte dans la tronche ?
    Message de fin : « on peut se réparer les uns les autres ». Sauf que moi je reste bloquée sur « la vie ça craint ». Ça sonne presque comme une insulte.

    Arggggg !

    Tris est morte, ça craint !

    As-tu lu la critique du film Divergent sur le blog de l’odieux connard ?
    Il n’y va pas avec le dos de la cuillère, c’est drôle. j’ai aimé le film mais punaise, il pointe des détails super intéressants (je précise, c’est la critique du film, pas du livre qui apporte quand même des réponses à certaines de ses remarques cinglantes)
    http://unodieuxconnard.com/2014/04/25/divergente-en-alu/

  10. Julia dit :

    Je suis tombée par hasard sur ton blog, et je partage EXACTEMENT ton ressenti sur le bouquin. J’ai lu la trilogie Divergente après avoir vu le premier film au cinéma, et j’ai littéralement été déprimée après avoir fini le tome 3 ! Comme si j’avais vécu un drame, que je m’étais fait larguer par l’homme de ma vie ! Une véritable boule dans la gorge comme si je vivais un chagrin d’amour ou un deuil. Je n’ai pas aimé cette fin car je trouve que Tris aurait mérité d’avoir un peu de paix après tout ce qu’elle avait vécu mais bon, on peut dire que cette fin a le mérite d’être réaliste car qui aurait survécu à tout cela ? En attendant je me porte volontaire pour réconforter Quatre (et Theo James par la même occasion) !! Je suis allée voir le 2 au cinéma, j’ai beaucoup aimé, mais je me demande si j’irai voir le dernier car j’ai peur de ressentir la même tristesse et que ça me brise de nouveau le coeur…

  11. Esmée dit :

    Coucou,
    J’suis tout à fait d’accord avec toi, et je trouve tout ce que tu dis super vrai !
    (spoilspoilspoilspoilspoilspoilspoilspoilspoilspoilspoilspoilspoil)
    J’avais vu les deux premiers films au cinéma, et ça m’a donné envie de lire le troisième volet directement, trop impatiente surement. Du coup j’ai lu le troisième sans lire les précédents, et bien que je ne sois pas parfaitement bilingue en anglais, je l’ai pris en VO. Franchement si j’avais su où je m’embarquais je crois que j’y aurai réfléchi 50 fois !! Certes, n’étant pas aveugle, j’avais bien remarqué que ce monde n’était pas tellement celui des Bisounours, tout ça se confirme par l’atmosphère, les morts des personnages, les sujets parfois -souvent- durs à aborder. MAIS. J’étais LOIN de m’imaginer que l’auteure pousserait le vice jusqu’à la mort de Tris ! J’ai fini le bouquin hier et franchement j’en suis encore secouée, bouleversée. La manière dont c’est fait, dont elle meurt, on s’y attend pas. Enfin pour ma part, je ne m’y attendais pas.. On imagine aisément qu’elle va se sacrifier, mais pas au point d’en perdre sa vie..
    J’ai vraiment été touchée par cette issue, je suis quelqu’un dont l’impact causé par des livres ou films peut être vraiment important, d’autant plus que je l’ai fini vraiment récemment, (oui j’suis assez sensible xD), enfin je suis pas capable de poser un livre et de passer à autre chose comme certaines personnes le peuvent..

    Je ne peux même pas vous dire si j’ai aimé le roman ou non. Cela étant dit j’ai vraiment trouvé l’écriture fluide (mieux que la traduction française ne l’aurait été je pense), grosso modo l’histoire tient debout, on est dedans, on frémit avec les personnages, on s’y attache. J’aime beaucoup la relation Tris/Tobias, bien travaillée et ne passe pas du tout comme cul-cul (comme tu le dis), ils sont réalistes, mais une relation se construit au cours du temps, forte, les personnages évoluent et on se prend à imaginer que cette relation est indestructible. Mais bon. Je sais qu’on ne lit pas un bouquin pour avoir des happy ending en masse, mais là j’trouve ça franchement brutal quand même. Après sa mort j’ai même gardé espoir qu’elle soit dans le coma, sur la lune, à Ibiza, peu importe, mais on comprend vite qu’il n’en est rien.. Les 30 dernières pages ont été un supplice, c’est tout simplement horrible. On lit, on en attend plus rien. On partage la peine de Tobias, et on sait que quoiqu’il arrive il n’y aura pas d’autres issues possibles. On le sent comme amputé, et nous aussi de fait. Vraiment quand j’ai réalisé que Tris était morte j’avais juste plus envie de lire le livre (avec les yeux embués de larmes en plus huhuhu).
    Alors on a beau se répéter que c’est qu’un livre, c’est du faux, etc, ça fait quand même mal. Je sais pas pourquoi. Ou plutôt si je sais, on nous emmène dans un univers, on s’attache aux personnages, leurs aspirations, on en fait un monde dans lequel on se plonge pour échapper du quotidien et pouffff, la désillusion.
    Pourtant je me demande si la force de ce roman réside en la mort de Tris, ou est ce que l’auteure n’aurait pas pu trouver une alternative -qui ne déclenche pas larmes et désespoir- plus satisfaisante… Enfin, je crois qu’il est trop tôt pour le dire pour ma part..cela reste son choix.
    Pour l’instant ça sonne juste comme étant cruel.

    Ca faisait pas mal de temps que j’avais pas lu de bouquins, et j’ai vraiment éprouvé le besoin de m’y remettre pour être honnête. Je retrouvé plaisir à lire, retrouvé ces émotions qui ne sont propres qu’à la lecture. Du coup, je suis en recherche de bouquin du style de Divergente, mais qui par la plus grande pitié ne finissent pas comme ça, parce que mon coeur ne tiendra pas xD Le labyrinthe est cool du coup ? Parce que j’ai regardé le film et j’ai trouvé ça pas terrible..
    A propos des films Divergente, je les ai vu avant la lecture du dernier tome donc, et franchement je trouve les acteurs au top ! (Ne parlons point de Theo James parce que bon VOILA, ce mec est une tuerie.) Cela étant dit, même si j’ai pas lu les deux premiers bouquins, je préfère 100 fois les versions livres aux films. Et pour ce qui est du 3 qui sortira au cinéma j’sais pas quand, je crois que j’aurai jamais le courage de me trainer au cinéma, sous peine de cascade lacrimale.
    Enfin bref, on est transportés, emmenés, et surtout malmenés, à la fin, et même si je ne vais pas dire que je suis en « colère » contre l’auteure, la fin de cette trilogie laisse le coeur lourd lourd, vraiment. Ya un deuil à faire, et on se surprend à avoir le moral totalement en berne.
    (Désolée pour le pavé :o )

  12. Anonyme dit :

    J’ai beaucoup aimé divergence,insurgé et j’ai hâte d’aller voir allégeance 😊😊😊

  13. bab dit :

    Pour ma part le 1 ier tome de divergente était très bien ,,,. Le 2 très moyen et pour ce qui est du 3 ,avec tout ce que vous dites, je ne vais pas le lire car je préfère rester dans mon rêve,,,Par contre j’ai vu le film avant d’avoir lu le bouquin. .. j’ai adoré … quand je dis adoré… je pensais devenir dingo…Je pense l’avoir regardé cinq fois de suite.J’avais l’impression de réveiller l’ado qui est restée en moi.. et je peux vous l’avouer, mes 16 ans sont trrrrès loin
    Les acteurs, la musique, l’histoire tout .. j’adore tout; les regards, les non dits…. la scène de la grande roue ,celle des couteaux, du baiser, et celle de la tyrolienne ;;; wouah je m’y voyais….
    j’ai un faible pour quatre, le beau brun ténébreux….. j’attends le dernier film qui, si j’ai bien compris, sera en 2 parties….je regarderai vos commentaires avant d’aller les voir … me donnez pas le bourdon et ménagez moi ….

  14. Sihem dit :

    Je pense que dans le dernier film de la saga TRIS ne mourra pas..
    Pour faire plaisir aux lecteurs car l auteur a eu de nombreuses critiques négatives vis à vis de cette fin. On verra ça dans 2 ans hihi

    • meziere dit :

      D’après des articles l’épisode 3 partie 2 finira bien car une pétition à été lancé pour un happy end

  15. Marina dit :

    J’ai 14 ans et j’ai lue la trilogie DIVERGENTE. La fin est horrible. Je pleure depuis deux jour a cause de Tris et je lui en veux énormément ! Tobias ma complétement déchirer avec ce qu’il dis et fait a la fin. Le dernier chapitre de Tris me bouleverse j’ai mal a la tête une boule dans la gorge et l’estomac nouer. Il raconte sa mort ses horrible…. Alors qu’elle a réussie a entrer dans le labo elle rencontre David qui lui parle mais sont but a Tris est de réinitialiser tout les gens a l’intérieur du complexe donc elle…. Je préfère siter le texte :
    « -Je ne suis pas venue ici pour voler quelque chose, David.
    Je me jette sur le boitier.il tire, et la douleur se répand dans tout mon coups. Je ne sais même pas ou la balle m’a touchée.
    J’entends encore Caleb répéter le code à Matthew. D’une main secouée de tremblements, je tape les chiffres sur le pavé numérique.
    David tire une deuxième fois.
    Une nouvelle vague de douleur m’assaille et ma vision se tache de points noirs, mais j’entends toujours la voix de mon frère. Le bouton vert.
    Tellement mal.
    Comment est-ce possible, alors que mon corps est si engourdi ?
    Je chancelle et je plaque la main sur le pavé numérique tout en m’affalant. Le bouton vert s’allume.
    J’entends un bips et le bruit d’un mécanisme qui mouline.
    Je m’effondre. Quelque chose de chaud coule dans mon cou et sous ma joue. Rouge. Le sang est d’une drôle de couleur. Foncée.
    Du coin de l’œil, j’entrevois David affaissé dans son fauteuil.
    Et ma mère arrive derrière lui.
    Elle porte les même vêtements que la dernière fois que je l’ai vue, du gris des Altruistes, tachés de son sang, les bras nus, révélant son tatouage. On voit encore les trous faits par les balles dans sa chemise et, en dessous, le rouge de ses plaies. Mais elles ne saigne plus, comme si le temps s’était arrêté pour elle. Elle a noué ses cheveux blond cendré en chignon, mais quelques mèches folles encadrent son visage d’or.
    Je sais qu’elle ne peut pas être vivante; ce que je ne sais pas, c’est si je délire parce que j’ai perdu trop de sang, si le sérum de mort m’embrouille l’esprit, ou si c’est encore autre chose.
    Elle s’agenouille à coté de moi et pose une main fraiche sur ma joue.
    -Bonjours, Beatrice, me dit-elle en souriant.
    -Ça y est, c’est fini ? demandé-je, sans savoir si je prononce réellement les mots ou si elle les lit dans mon esprit.
    -Oui, me répond-elle, les yeux brillants de larmes. Ma fille chérie, tu as été admirable.
    -Et les autres ?
    J’étouffe un sanglot tandis que l’image de Tobias surgit dans ma tête et que je repense à son regard, si sombre et profond, à ses mains, si chaudes et si fortes, la première fois que nous nous sommes retrouvés face à face.
    -Tobias, Caleb, tous mes amis…?
    -Ils prendront soin les uns des autres. Fais-leur confiance
    Je me sens de nouveau tirée par le fil, mais cette fois, je sais que ce n’est pas une force néfaste qui m’entraine vers la mort.
    Cette fois, je sais que c’est la main de ma mère, qui me prend dans ses bras.
    Et je pars légère dans son étreinte.

    ***

    Puis-je être pardonnée pour tout ce que j’ai fait pour en arriver là ?
    Je l’espère.
    Je le peux.
    Je le crois. »

    Que de tristesse vous ne trouver pas ? Moi j’en pleure encore…
    Désoler pour les faute je n’ai que 14 ans.

  16. Anonyme dit :

    J’étais grave choquée quand Tris et Uriah sont mort !! :'(

  17. Gabi dit :

    Moi je trouve ça con car pendant le 1er tome elle est un peu conne,2ème tome c’est une guerrière alors que dans le 3 elle mort à la place de son connard de frère de Caleb qui est nul dans les film

  18. Anonyme dit :

    C’est super bien divergente 😘😂♥💘💯

  19. Anonyme dit :

    SPOILERRR !!!!

    Tris est morte dans le livre ALLEGIANT mais pas dans le film DIVERGENTE 3 qui est adapter au cinéma depuis peu, elle n’ai pas encore morte c’est donc pour cela qu’ils font un quatrième film sur DIVERGENTE mais à mon avis ils prolongent la saga pour ne pas arrêter au bout de 3 films il vont en faire 4 seulement normalement, et je pense qu’ils vont faire mourrir Tris dans le 4 et donc certainement pas dans les mêmes circonstances que dans le livre. Voilà voilà j’espère vous avoir éclairer à se sujet en espérant que vous être content qu’elle ne soit pas morte dans le film, et j’espère que vous ne ragerez pas par ce SPOIL je veux juste vous rassurez ! Bisous <3

  20. Mystère mystère dit :

    #spoil, spoil, spoil!!!!!!!!!!!!! J’ai regardé le troisième film divergent ( allégiant) et Tris ne meurt pas à la fin, n’ayez crainte ;P Ils ont prévu un quatrième film qui sortira en juin 2017 aux USA…

Je suis sure que tu as quelque chose d'intéressant à dire :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s