Concert : Franz Ferdinand @The Roundhouse – Londres, 14/03/2014

Je me suis un peu baladée ces dernières semaines (because I caaaaaan), pour aller voir des potes et des concerts. Je suis passée par Nantes, où j’ai pu voir l’océan et des beach-volleyeurs torse nu, mes copines et Franz Ferdinand pour le 1er concert de la tournée 2014, le 6 Mars. J’ai tellement kiffé ma race pour mon 3ème concert du groupe, que quand ma copine londonienne m’a dit « ils viennent vendredi à Londres (pour 2 concerts sold out en plus), allez vieeeeens on s’ra bieeeeeen », j’ai eu du mal à résister. Tellement que j’ai craqué et j’ai pris un aller retour pour Gatwick 3 jours avant le concert. Je vous passe l’état de mon compte en banque, c’est bizarre que mon banquier m’ait pas encore appelée.

Ca faisait longtemps que j’avais pas fait de concert dans un pays anglo-saxon, j’avais oublié ce que ça faisait, les différences d’ambiance, d’habitudes du public, des groupes, etc. J’avais aussi oublié qu’on était pas à un concert de Muse et que donc si on arrivait pas à 7h du mat on aurait quand même une place correcte. On s’est donc pointés tranquillou à 19h30, on a même eu le temps de passer par le bar pendant la 1ère partie (Mazes, qui m’a pas laissé un grand souvenir). Pendant ce temps on a pu apprécier la classe de la salle de concert, The Roundhouse, qui ressemble à ça :

Ouais, je sais.

A la fin de la 1ère partie on se glisse dans la fosse et on se retrouve à une petite dizaine de mètres de la scène. Le groupe débarque vers 21h, sous une ovation londonienne, avec Bullet histoire de nous en mettre plein les oreilles direct. Le public est hyper enthousiaste et ça me fait plaisir parce qu’à Nantes ils avaient eu du mal à se décoincer. Devant nous un spécimen nouveau : le kéké rockeur. Les index levés vers le ciel pendant tout le concert, la coupe improbable, les tatouages à foison, rhaaaa, l’Angleterre. On enchaine avec Dark of the Matinée, Tell Her Tonight, Evil Eye, bref que du très très lourd. Le groupe est plus en forme qu’à Nantes, certainement parce qu’ils ont quelques concerts dans les pattes, ils ont l’air moins stressés et ils sont chez eux, là où tout le monde les comprend quand ils parlent.

Pendant le concert je passe par approximativement 151416548 émotions différentes. Mon cœur se serre sur Walk Away et Fresh Strawberries, juste parce qu’elles sont tellement belles qu’elles me donnent envie de pleurer (de joie, promis) et de dire je t’aime à tout le monde. Ma poitrine explose quand j’entends les 1ères notes de Take Me Out (TRES grand moment du concert), une vague de bonheur m’envahit au son de la version alternative de Lucid Dreams, j’ai chaud sur Ulysses (Last night was wiiiild), etc…

Une setlist bien ficelée, avec un bon mix du vieux, du moins vieux et du nouveau, la crème de la crème de The Fallen (ma préférée du monde entier) à Do You Want To en passant par Right Action et Michael, still dancing like a beautiful dancewhore. Speaking of beautiful dancewhore, Alex…Eh bien Alex il avait chaud vendredi dernier (comme nous), à faire sa biatch en dandinant son popotin (pas dégueu, pour ne rien gâcher), ses « haaaan » sur Take me Out, et à coups de mordillages de lèvre sur Michael. Pour citer une grand poétesse qui préfère rester anonyme : « mais quelle petite pute ».

Côté public, ça me fait mal de le dire parce que j’aime le public français et que ça me saoule qu’on crache dessus en permanence, mais je dois avouer que l’ambiance était meilleure à Londres. Le truc c’est que là bas, anglais oblige, ils connaissent toutes les paroles par cœur, contrairement à nous pauvres français. Du coup, quand Alex a entamé Jaqueline et que le Roundhouse s’est mis à chanter en chœur, c’était juste magnifique et mon nez a commencé à me picoter quand j’ai regardé autour de moi pour capter l’énergie de la salle. Par contre on nous tape dessus parce qu’on sait pas frapper dans les mains en rythme, bah eux non plus hein. Mais vraiment pas.

En fin de rappel, on a eu droit à la magnifique Goodbye Lovers & Friends, qui clôture tellement bien la soirée avec son « but this really is the end »…But is it ? Nope ! Comme ils sont sympa ils en rajoutent une et terminent en fait par Outsiders. Ils nous remercient, saluent et s’en vont.

Setlist quasi identique, si ce n’est un peu plus longue qu’à Nantes (2 de plus : Auf Achse et Evil and a Heathen). 24 chansons pour un total d’1h40 environ. Ce qu’on savait pas en arrivant, c’est que le concert du vendredi (ainsi que celui de Bruxelles quelques jours avant) a été capté pour un CD live, que j’achèterai forcément puisque je suis dedans. Normal.

Un tout petit regret : ne pas avoir eu Come On Home, c’est une de mes préférées et ils la font jamais.

Donc une soirée parfaite avec un de mes groupes préférés, toujours aussi extraordinaire et énergique en live, avec un album qui déboite sa maman et qui fera frétiller ta culotte ou ton caleçon. Un retrouve les Franz Ferdinand qu’on avait un peu perdus en route avec Tonight et leur délire électro (j’en connais qui devraient prendre exemple hein, moi j’dis ça…), ils reviennent avec ce son si Ferdinandien, cette batterie martelée et ces riffs reconnaissables entre mille, qui passeront dans toutes les bandes son de toutes les émissions de télé du monde entier. S’ils passent près de chez vous, vous DEVEZ aller les voir, ils vous mettront une patate d’enfer et je vous promets que vous ne serez pas déçus. D’ailleurs pour les lyonnais, ils font les nuits de Fourvière le 8 Juillet et si j’avais été en France à cette date je me serais jetée sur les places. Mais la vie en a décidé autrement, j’espère que je les croiserai sur ma route.

Setlist du 14 Mars :

    • 1.      Bullet 
    • 2.      The Dark of the Matinée 
    • 3.      Tell Her Tonight 
    • 4.      Evil Eye 
    • 5.      No You Girls 
    • 6.      Do You Want To 
    • 7.      The Fallen 
    • 8.      Fresh Strawberries 
    • 9.      Walk Away 
    • 10.    Stand on the Horizon 
    • 11.    Can’t Stop Feeling (I Feel Love remix)
    • 12.    Auf Achse 
    • 13.    Lucid Dreams 
    • 14.    Brief Encounters 
    • 15.    Michael
    • 16.   Take Me Out 
    • 17.    Love Illumination 
    • 18.    This Fire 
    • 19.    Ulysses 

ENCORE

  • 20.    Right Action
  • 21.    Evil and a Heathen 
  • 22.    Jacqueline 
  • 23.    Goodbye Lovers & Friends
  • 24.    Outsiders 

Lulu

Photos : http://www.thelineofbestfit.com/photos/live-photo-gallery/franz-ferdinand-at-londons-roundhouse-148429#9 et Mélou :-)

Publicités

A propos Lulu

J'aime : Lyon la musique mes sistas mes camarades de culture le Nutella et l'Ovomaltine Crunchy la rebel tooth de Matt Bellamy les expos d'art contemporain parce qu'on rigole bien les éditions "pour les nuls" préparer mes voyages le thermomix de ma maman J'aime pas : Avoir les cheveux mouillés me lever le matin pour aller au taff que Facebook s'estime propriétaire de moi Etre malade les cruches les imprimés léopard et les jupes en sky
Cet article, publié dans Concerts, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Concert : Franz Ferdinand @The Roundhouse – Londres, 14/03/2014

  1. Mélou dit :

    Hiiiiiiiiiii je suis trop contente d’avoir (pas) légèrement insisté pour que tu viennes <3

  2. melanie dit :

    Hello, je viens de découvrir ton article très intéressant et malheureusement confirme s’il est encore nécessaire la différence entre les publics français et anglais. Quoique comparer Nantes et Londres c’est comparer une 2CV avec une Bentley pour moi (j’ai absolument rien contre Nantes hein, c’est juste tout ce que j’ai trouvé en terme de comparaison) en ce sens qu’une ville de province n’a pas la même culture concert qu’une capitale, même si ces dernières années le zénith de Nantes propose pas mal de choses intéressantes. Entre Paris et Londres j’aime à penser que la différence est moins importante. Et pour certains groupes anglais particulièrement appréciés en France, j’ai parfois été agréablement surprise.
    Toujours est-il qu’après avoir fait pas mal de concerts, notamment à l’étranger, je constate aussi que le public français est tout de même bien coincé, et même froid là où d’autres préfèrent le qualifier d’exigeant. Humm je pouffe de rire quand on regarde le classement des ventes d’albums ou de singles…Quant à chanter en anglais, ça s’améliore un peu, il y a dix ans le public ne chantait même pas le refrain, même pour des groupes de plus grande envergure que les Ferdinand. Mais il me semble que culturellement le public français n’est pas très chanteur, entre accompagner un groupe et sauter, j’ai l’impression qu’il préfère faire circuler le sang dans les jambes.
    Oh la, désolé pour le pavé. Je suis un peu trop bavarde.
    J’ai découvert ton blog par hasard, j’aime beaucoup.

    • Lulu dit :

      Hey, merci pour ton commentaire !
      A la base je suis de Lyon, donc une grosse ville avec une culture du live assez importante. L’ambiance des concerts à Lyon a toujours été excellente, à part les concerts à la Halle Tony Garnier, je sais pas pourquoi. J’avais vu Franz Ferdinand à Musilac et l’ambiance était électrique. A ce jour ça reste mon meilleur concert de FF, pour la joyeuse tension qui régnait dans le public, qui chantait en + (pour un festoche, c’est inespéré).
      Maintenant comme je le disais moi j’aime le public français, et pour avoir vu Muse dans les 2 pays, j’ai toujours préféré les ambiances en France. Ca chante, ça bouge, ça pogote, vraiment. Après peut être que Muse est à mettre à part, au regard du rapport qu’ils ont à la France.
      Maintenant je pense que pour FF, la principale raison c’était que c’était la 1ère date de la tournée, et qu’il fallait qu’ils se mettent en jambe. Je les avais vus à Rennes en 2009 et j’avais eu un super souvenir du public, vivant et très respectueux.
      Mais je te rejoins assez, on est peut être moins expressifs en concert, encore que ça dépend du concert, et de la salle, je pense.
      Et ici le bavardage est encouragé, donc hésite pas ;-)

      • melanie dit :

        AH oui Muse est vraiment un cas à part, je n’ai jamais trop su pourquoi ce groupe a connu une ascension aussi rapide et importante en France. J’aime beaucoup Muse (bon maintenant un peu moins), je ne remet pas en cause leur talent. Je me pose simplement la question parce qu’au début des années 2000 il y avait tout de même Radiohead et Oasis en de tête de gondole, il y avait peu de place pour voir émerger comme ça aussi vite un autre groupe anglais en France .
        Pour Ferdinand, il y a surement l’effet inaugural de la tournée en effet. Je les ai vu à Paris, je ne pourrais pas comparer, mais ça faisait très longtemps que je n’avais pas vu le Zénith aussi retourné. C’est vraiment un groupe bluffant par leur performance live, alors que l’album studio ne m’a pas spécialement convaincue.
        J’en ai encore mis une tartine mais comme le bavardage est encouragé ;-)

      • Lulu dit :

        Je crois que même Muse sait pas pourquoi ils ont marché si rapidement en France^^. Peut être que Radiohead était déjà moins « accessible », je sais pas du tout.
        FF au Zénith ça devait être énorme, c’était complet depuis des semaines, t’as eu de la chance de pouvoir y assister ! Par contre moi l’album m’a vachement convaincue, surtout comparé à Tonight.

  3. John S dit :

    I think you are saying you liked it! The Roundhouse is a great venue. I wonder whether Franz Ferdinand will play a concert on 28 June this year. 100 years to the day that Archduke Franz Ferdinand was assassinated. With all that followed. Might be the moment they think that maybe the band name wasn’t such a good idea.

    • Lulu dit :

      Yes, it was my fourth time, and still as good as the first one! The Roundhouse is such an amazing venue, I’m glad I got to live their concert there.
      And they’re actually playing Solidays in Paris on 28 June :-) I’m not sure they have any plan on celebrating the Archduke’s death! But I still think it’s a pretty good name, it has a great sound, a good musicality (not sure it’s the right word for it) to it. It’s a shame to admit it, but knowing them, I’m starting to forget who the real Franz Ferdinand was…But I think it’s also because in France we call him « François Ferdinand », so I never mixed them up. But I think they would be happy about that, that the 1st thing people think about is their music instead of the chaos following the death of « François » :-)

Je suis sure que tu as quelque chose d'intéressant à dire :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s