Typologie des relous…sur Facebook

Je sais pas pourquoi mais je pense qu’avec cet article il est possible qu’un ménage soit fait dans mes contacts Facebook, qui partiront d’eux même en se disant que je suis une connasse condescendante. Et ils n’auront pas tort.

Bref, devant le succès fulgurant de mon dernier article de la catégorie « typologie des relous… » sur le métro, j’ai trouvé plein d’autres endroits avec des relous dedans. Et comme en ce moment je suis un peu au chômage et que j’ai un peu de temps devant moi, mes connexions à Facebook ont un peu (trop) augmenté et je vois nettement plus ce qui s’y passe. Et c’est pas joli joli. Tour d’horizon :

1)     Celui qui raconte sa vie. Partout. Tout le temps. Même aux toilettes

Amandine (je prends volontairement des prénoms que j’ai pas dans mes amis hein, je suis peut être une garce, mais je suis surtout totalement lâche) a mangé une pomme, a fait un gâteau, s’est pris la pluie en rentrant, a acheté des pompes, a fait les soldes, trouve qu’il fait frisquet aujourd’hui et qu’il y a plus de saison ma brave dame. Elle est tellement contente qu’il faut qu’elle partage cette info de première importance. Il faut que le monde sache. Ou pas.

2)     Celui qui se tag partout où il est. Au cinoche, chez ses potes, à la gare, au resto, aux toilettes.

J’avoue que c’est un truc qui me dépasse un peu (et qui m’emmerde quand on me le fait). Quand t’es avec tes potes, est ce que réellement la première chose à laquelle tu penses c’est dire où tu es à ceux avec qui tu n’es pas ? Cette nécessité de dire à la terre entière que tu es à tel endroit c’est comme écrire « Lucie a fait pipi ici le 25 Janvier 2014 » sur la porte des toilettes d’un resto : tout le monde s’en fout.

3)     Celui qui te demande de partager ce lien

Si toi aussi tu es contre les violences faites aux femmes/animaux/enfants/personnes âgées/plantes, alors partage sur ton mur le lien que Martin a posté sur le sien. Parce qu’en fait sinon, c’est comme si tu violentais toi-même les femmes/animaux/enfants/personnes âgées/plantes. J’ai très souvent envie de leur écrire en commentaire d’ailleurs « ah bah désolée, moi je suis pour ! Bisous ».

4)     Celui qui se croit profond 

Caroline quote les paroles profondes de Maitre Gims comme personne. Elle trouve que le monde va mal, et pense que si on s’aimait tous au lieu de se faire la guerre, eh ben ce serait quand même vachement mieux (alors que toi tu préfères qu’on se déteste tous, pour pouvoir vivre dans un monde bien pourri).  Elle trouve qu’une vraie amie c’est celle qui te tient tes cheveux quand tu vomis, et que le vrai amour c’est celui qui est plus fort que la mort. Options > masquer toutes les actualités de Caroline > OK.

5)     Celui qui met 50 photos de son enfant par jour ou qui commente tous ses progrès 

Kévin a fait ses premiers pas ! Et Keisha pèse maintenant 6.8 kg ! Priscilla et Jordan sont les parents les plus heureux du monde ! Au-delà de l’intérêt limité de voir 65 photos par jour d’un enfant qui n’est pas le tien et qui souvent n’est même pas de ta famille (et qui en plus des fois est moche. Si, les enfants ne sont pas tous beaux, arrêtez de faire genre, c’est pas pour ça que vous irez au paradis hein), je me dis que les parents ne se posent absolument AUCUNE question quant au droit à l’image de leurs gosses. S’ils se retrouvent n’importe où vous viendrez pas vous plaindre hein.

6)     Celui qui ne parle qu’en private jokes 

Bon à un moment faut mettre les mains dans le cambouis, c’est bien joli de se moquer de ses amis mais il faut aussi prendre sa part de responsabilité. Lulu Bug poste un statut absolument incompréhensible pour les 9/10 de ses contacts, excepté Mary B., Amel F., Eleo L. et Mélou P. S’en suivront 147 commentaires tout aussi incompréhensibles, des :lol: aux :mrgreen:, en passant par un « t qu’on », « t’es pas ma limule pour rien » ou « Nan mais Matiou quoi. AHTBLR ». Elle expliquera plus tard à sa sœur et sa coloc ce que ça voulait dire, parce que franchement c’était super drôle. Ca énerve hein. Vous m’avez bloquée ? Désolée.

7)     Celui qui laisse des messages énigmatiques (dont tout le monde se fout) 

Voici la page d’Olga (prénom choisi totalement au hasard je vous promets) : « Pfff, vraiment déçue par certaines personnes… », « Y’a vraiment des connards sur cette terre ! », « et voilà, j’en étais sure… », « je pensais que c’était fini tout ça, et puis… ». Inévitablement s’en suivent des commentaires « mais qu’est ce qui t’arrive ma chérie ? » « Raconte !! ». Inévitablement également, Olga va répondre (si elle répond parce qu’il arrive très fréquemment qu’elle ne daigne pas expliciter ses statuts) : « j’ai pas envie d’en parler » ou encore « je te raconte en mp » (= message privé pour les non facebookiens). EH BAH ALORS POURQUOI TU LE DIS DANS TON STATUT BORDEL ??

8)    Celle qui poste un selfie, que tout le monde like alors qu’elle est moche.

Iphone au dessus de la tête, bouche glossée en cul de poule, maquillage à la truelle, de préférence dans sa salle de bains ou dans sa chambre, Noémie se préparait pour une soirée avec sa BFF. Elles se sont trouvées tellement AWESOME qu’elles se sont prises en photo et ont mis directement leur œuvre d’art en photo de profil. Là-dessus, 75 likes, 37 commentaires « lé fille vous ete tro bel ! Kiss » « Bonass ! » « manifik ! » «  <3 ». Etc. Là tu aimerais bien avoir les fameux boutons « j’aime pas » ou « on s’en branle » que tu demandes à Facebook depuis des années. Tu aimerais aussi leur dire que non non, elles ne sont pas bonnasses mais qu’en revanche elles feraient fureur sur le cours Charlemagne après 19h.

9)     Celui qui s’autolike

Si le concept même de Facebook est un peu narcissique (poster des photos de toi, raconter ta life aux autres pour qu’ils la commentent), la cerise sur le sundae c’est quand même de poster un statut pour qu’on s’intéresse à toi, d’autoliker ton propre statut, voire de le commenter avant que les autres le fassent. Ou de poster une photo de toi, d’autoliker ta propre photo de toi même, et de la commenter avant que les autres le fassent. Cyprien avait d’ailleurs fait une vidéo là dessus qui était assez vraie. Et que je ne retrouve pas donc démerdez vous hein je vais pas tout faire à votre place non plus.

10)     Celui qui t’invite à jouer à Candy Crush. TOUS LES JOURS 

Jocelyn est au niveau 399 à Candy Crush (spéciale kassedédi à ma soeur). Aucun de ses contacts n’a fait aussi bien, il veut donc que la compèt continue et il t’envoie une invitation à jouer. Mais toi tu ne veux pas jouer. Pas plus que tu ne voulais jouer à Farmville, Cityville, Criminal Case, Happy Park… Jocelyn devrait vraiment travailler sur sa vie sociale. En fait. Surtout que c’est relou d’avoir une notification, de penser que tu as un ami, pour découvrir que non non, c’est ton invit quotidienne à Hidden Chronicles. Options>Ne plus recevoir de notifications Candy Crush>OK.

11)  Celui qui a une vie sociale beaucoup plus épanouie que toi 

Est-ce bien nécessaire de développer ? Non, il est énervant pour tout le monde celui là, un peu de décence merde.

12)   L’analphabète et son antithèse : le grammar nazi 

Avec internet est arrivé un phénomène très désagréable : la grève de l’orthographe. Le nombre de fois où mes yeux saignent devant un « sa va », « tro », ou des « Omar m’a tuer » involontaires…L’occasion de perdre toute crédibilité quand on part dans un débat enflammé. D’ailleurs, durant ce débat, le grammar nazi va systématiquement intervenir pour proposer à l’analphabète…un bescherelle. Il ne faut pas le remercier, il ne le fait pas pour aider mais pour invalider l’argumentation. Et en même temps, l’analphabète le mérite bien. Une fois j’en ai proposé un à une intégriste catholique qui disait que Mme Taubira ressemblait effectivement à une guenon et que c’était un démon femelle. Quand je lui ai demandé si j’amenais la bible et l’eau bénite (en plus du bescherelle) elle m’a dit que je brûlerais si je les touchais, avec plein de fautes. C’était drôle.

13)  Celui qui confond Facebook avec un meeting politique 

Il y a un endroit pour tout. Facebook c’est pour la rigolade. Pas pour exprimer tes idées politiques (souvent douteuses en plus). Alors steplé, prends ta carte au Front National et arrête de nous emmerder avec tes statuts sur les arabes, les pédés, Julie Gayet ou les quenelles. Merci.

14)  Celle qui correspond avec sa coloc alors qu’elle est juste à côté d’elle sur le canapé 

On est désolées. Vraiment.

Ne t’inquiète pas si tu t’es reconnu(e) dans cette liste, non tu n’es pas seul(e). C’est ce qui fait le charme de Facebook. D’ailleurs Golden Moustache nous a sorti une vidéo qui résume assez bien le concept :

Alors on se marre bien quand même sur Facebook. Mais bordel des fois, qu’est ce que vous êtes relous.

Lulu

Publicités

A propos Lulu

J'aime : Lyon la musique mes sistas mes camarades de culture le Nutella et l'Ovomaltine Crunchy la rebel tooth de Matt Bellamy les expos d'art contemporain parce qu'on rigole bien les éditions "pour les nuls" préparer mes voyages le thermomix de ma maman J'aime pas : Avoir les cheveux mouillés me lever le matin pour aller au taff que Facebook s'estime propriétaire de moi Etre malade les cruches les imprimés léopard et les jupes en sky
Cet article, publié dans Medias, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Je suis sure que tu as quelque chose d'intéressant à dire :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s