Muse@Stade de France – Paris, 22 Juin 2013

Bon. J’ai envie de dire un milliard de choses et pourtant rien, absolument RIEN ne pourra rendre justice à ce que j’ai vécu hier soir au Stade de France. Mais il faut que j’exorcise le truc parce que j’ai une espèce de boule dans la gorge depuis que je suis sortie du Stade. Les mots me manquent, les qualificatifs aussi. Hier soir, j’ai vécu l’une des plus belles (si ce n’est la plus belle) soirées musesques de ma vie. Mais commençons par le début.

Samedi 22, on arrive devant le stade à midi. On est en porte R, une des portes donnant immédiatement sur la scène. La veille, on me dit « y’a qu’une fosse ». Putaaaaaaaain. Mais c’est qui les glands de l’organisation ? Je commence à flipper un peu, niveau sécurité je trouve ça légèrement limite mais bref. Il y a une centaine de personnes devant notre porte. Du coup on va manger chez Quick, envahi de fans de Muse pour l’occasion. On regarde la pluie tomber, on se dit que la journée va être TRES longue. A 16h, une grosse averse s’abat sur nous, super. A ce moment là, quelqu’un se lève et ne me demandez pas pourquoi, tout le monde se lève d’un coup et se colle contre la barrière. Ooooook…Les mecs, vous savez que ça ouvre que dans une heure ? Bon tant pis, on se retrouve compressés au milieu de la foule. Pendant une heure. Debout. Génial. Au moins il s’est arrêté de pleuvoir (spoiler : il ne pleuvra plus de toute la soirée.).

A 17h les portes s’ouvrent enfin. Ouais mais si c’était aussi simple…Ils font entrer les gens au compte goutte. 10 par 10. On doit être 300 dehors, et les autres portes rentrent beaucoup plus vite que nous. Ça me saoule, je déteste tout et tout le monde et j’ai envie de taper un truc. Je finis par passer, je me fais fouiller par une madame visiblement lesbienne « les filles vous allez dans la file de la dame là ». Je me ferais fouiller par un mec ce serait pareil hein. Mais bref on rentre enfin dans le stade et là on voit que toutes les autres portes ont vraiment eu une meilleure organisation que nous. Je ravale ma colère, parce qu’aujourd’hui c’est jour de fête. On se retrouve côté Matt, à une vingtaine de mètres de la scène.

La scène c’est un truc de ouf, je vais pas vous en parler, c’est mieux de vous la montrer :
10735_original

scène

Donc moi j’étais à peu près en face du micro de Matt, un peu avant la fin de l’avancée. D’un coup il fait super chaud donc on vire les k ways et les pulls. On regarde en l’air et ooooh, le ciel se dégage (“why are there no clouds in the sky ? Because God wants to see his favorite band !”). On a droit à 3 premières parties :

-Polly Money, une minette toute seule avec sa guitare folk qui a du se pisser dessus à l’idée de jouer devant tout ce monde (je crois qu’on est environ 76 000). Sympa sans plus, en même temps mon état m’empêche de profiter de ce qui se passe autour, je check ma montre toutes les 2 minutes, je suis insupportable.

-Dizzee Rascal : le gros WTF de la journée. Qu’est ce qu’il fout là ? Avec une copine on se dit qu’il doit certainement avoir couché avec Dom. On décide de le prendre au 1000ème degré et on kiffe la vibe pendant son set. Le mec y met vraiment du sien en plus, lui et ses potes essaient vraiment de nous réveiller et ils sont plutôt pas mal accueillis. Je suis rassurée parce que j’avais peur qu’ils se fassent réduire en charpie par une meute hostile de fans de rock.

-Biffy Clyro : alors je vais me faire taper mais moi je les trouve absolument pas originaux ces mecs. Ils balancent un gros son, mais un gros son qui me fait chier parce qu’il est répétitif. J’aime bien une chanson par ci par là, mais globalement, comme en 2009 quand ils ont fait la 1ère partie de Muse à Lyon, j’ai l’impression d’entendre un peu tout le temps la même chose. J’ai essayé pourtant, je me suis écouté les chansons avant et tout, mais pas moyen. Simon, le chanteur se balade à moitié à poil (comme tous ses potes d’ailleurs) et bouge son popotin pour qu’on remarque comment il est bien foutu. Il tire la langue, ça m’étonnerait même pas qu’il se touche les tétons tiens. Remarque de ma voisine de droite que je ne nommerai pas « mais quelle petite pute ». C’est pas faux. Lui aussi il a du coucher avec Dom.

20h30. Biffy s’en va. Encore 30 minutes. 21h. Ils n’arrivent pas. Pourquoi ? Pitin j’espère qu’ils ont pas splitté dans les coulisses et que le manager va pas se pointer en nous disant que c’est la mort dans l’âme qu’on doit annuler le concert. 21h15. Les lumières s’éteignent. HIIIIIIIIII !! La nana du clip d’Unsustainable nous raconte son baratin, et Charles, le robot conçu spécialement pour la tournée des stades, nous regarde de ses yeux rouges.

Madame Unsustainable s’en va, et ils arrivent ENFIN. Les premières notes de Supremacy retentissent, et avec elles d’énormes déflagrations. D’un coup j’ai super chaud (et pas parce que j’ai vu Matt. Enfin pas que) et on se rend compte que des flammes viennent de jaillir du haut de la scène et de l’avancée. HOLY FUCKING SHIT. Les gens autour de nous sont comme des fous, certains n’ont pas pu voir le groupe sur la tournée de fin d’année donc c’est la 1ère fois qu’ils entendent Supremacy. C’est énorme, tant au niveau du son que de la mise en scène. Des rouages se mettent en route, on dirait vraiment un vrai truc mais c’est juste une vidéo. Fin de la chanson, ovation, Matthew nous dit bonjour Paris et ils enchainent directement avec Panic Station. Les effets visuels sont marrants, on voit Obama, Poutine, Hollande, Merkel et Cameron (j’ai du en zapper d’autres) se dandiner au rythme de la chanson. Ma préférée du dernier album, ça commence vraiment fort. La foule est dingue autour de nous, on crie, on chante, on danse, on tape dans nos mains, sans se monter dessus et se pousser, une ambiance comme j’aimerais en voir plus souvent à un concert du groupe.

Hollande Panic Station

Après la danse, Matt fait rugir sa guitare, et c’est déjà Plug In Baby. J’ai peur que l’enchainement de ces 3 monstres m’achève s’ils continuent sur cette lancée, et en même temps je suis hyper enthousiaste à l’idée qu’ils nous sortent l’artillerie lourde. On entre dans une sorte de transe et Matt court sur l’avancée pour aller dire bonjour au public un peu plus loin. La configuration ressemble un peu à celle de la tournée HAARP, et les avancées c’est vraiment pas mal, ils l’utiliseront beaucoup dans la soirée.

Ensuite on a droit à Map of the Problematique. C’est pas ma préférée, surtout que je sais très bien que compte tenu de leurs précédentes setlists, ça veut dire qu’on aura pas Hysteria et que Hysteria en live, voilà quoi. Bon tant pis, c’est chouette quand même hein on va pas se plaindre. A la fin de la chanson Matt retourne au bout de l’avancée et le groupe enchaine sur Resistance. Toujours ce frisson désagréable quand je l’entends, ce mélange d’amour pour la chanson et des très mauvais souvenirs qui s’y rattachent. Our lips must always be sealed…

Matt et foule

matt N&B

On revient au dernier album avec Animals, sur la folie Wall Street. J’adore cette chanson pour la pression qu’elle fait monter tout au long du morceau. A la fin, on voit un méchant Monsieur de la finance se pointer sur scène, complètement fou, avec des billets plein les poches. Il s’avance sur la scène et nous balance les billets dans la fosse. Il finit par faire une crise cardiaque et meurt au bout de l’avancée (nan mais c’est pour du faux, c’est un acteur hein). Les billets sont des billets Muse, et je suis SUPER dégoutée de pas avoir réussi à en choper un parce qu’ils étaient trop classes. Mais on s’en fout puisque Knights arrive. Je l’ai déjà dit plusieurs fois, je la conçois difficilement ailleurs qu’en clôture d’un concert, mais sur cette tournée ya vraiment pas moyen. Elle est toujours aussi épique, les gens sont toujours aussi dingues pendant la chanson, c’est toujours parfait.

Chris tout seul harmonica

Ensuite Matt se casse, et Dom et Chris font le Dracula Mountain Jam, hyper efficace, ils prennent un peu la lumière, ça les change c’est cool. Et puis le piano retentit. Je regarde la Kawai sur la scène, pas de Matt. Je me dis « merde, c’est quoi ce faux playback ? » et puis je me retourne et il est au bout de l’avancée, avec un autre piano. Il joue les premières notes de United States of Eurasia. Ils l’avaient délaissée pendant la tournée 2012 mais elle est faite pour les stades, et elle rend tellement bien dans cette ambiance. Je me sens transportée dans un concert de Queen, c’est juste magnifique.

matt piano avancée

Et puis on lui amène une guitare et là. Mon cœur rate un battement. J’agrippe le bras de ma sœur, je la regarde et mes yeux se remplissent de larmes. Les 1ères notes de Butterflies and Hurricanes, LA chanson que je rêvais de réentendre, ma number one d’Abso, qui est déjà mon album number one. J’ai du mal à y croire, je sais que c’est pas comme si on avait Showbiz (=celle qu’ils ont arrêté jouer il y a approximativement 1000 ans) mais j’y peux rien, j’avais eu la même réaction en 2010, elle est tellement parfaite, la guitare, le piano, les battements d’ailes des papillons, l’explosion, les paroles, je l’aime tellement et je pensais tellement qu’ils l’avaient abandonnée qu’à cet instant précis je me dis que quoi qu’il arrive après dans la setlist, c’est bon, moi je suis la plus heureuse des fans. Change everything you are and everything you were…

P1000584

chris

Matt se tire encore, et Dom et Chris jouent le Monty jam. Il revient, s’installe au piano et démarre Feeling Good. Sur le côté, une nana (une banquière ? J’ai pas compris) en costard est sur un ordi et téléphone. Elle pète un cable et va sur l’avancée, chope une pompe à essence, boit l’essence, et meurt. Du coup. Oooook. Pourquoi pas. Là, Follow Me débarque. Ça se dégrade. Déjà parce que cette chanson c’est de la soupe (et pas celle de ma mère), mais en plus parce que vraiment, Matt, garde ta guitare. N’essaie pas de faire comme Bono, ça te va pas très bien. Nous on t’aime avec ta guitare, et quand tu en joues. Si ça peut en plus t’empêcher de chanter de la merde ce serait cool. Si j’ai une critique à faire sur cette tournée, c’est ça. Ce nouveau besoin qu’il s’est découvert de délaisser ses guitares et de gesticuler avec son micro à la main. Je t’aime Matt hein tu le sais, je suis ta fan la plus fidèle et je te défends toujours coute que coute. Mais là, c’est too much, vraiment, tu te fais du mal sweetie. En te remerciant par avance, cordialement, cheers.

matt sans guitare

Et puis Chris part découvrir le vaste monde de l’avancée, avance jusqu’au bout et se met au micro. Liquid State ! C’est toujours cool de le voir prendre un peu la lumière et il a l’air nettement plus à l’aise que la dernière fois, ça fait vraiment plaisir. Mais j’ai quand même pas l’impression que ce soit son plus grand kiff et il retourne vite à sa place. Tout ça pour que Madness débarque. Je l’aime pas DU TOUT, mais je me dis qu’autant la prendre à la rigolade et finalement on passe un bon moment, la fin rend super bien en stade. Et puis on enchaine avec Time is Running Out, toujours fort efficace pour réveiller la foule. Ououh yeahyeahyeahyeahyeahyeah…

P1000576

Après ça, une roulette se met en route. Au début je crois que c’est la même que sur la tournée 2012, soit un choix entre New Born et Stockholm Syndrome. Et puis je vois d’autres noms défiler en plus. Je vois Microcuts et je vois Dead Star, je fais une tête du genre O_o. Et puis le truc totalement improbable, la boule s’arrête sur…Dead Star. Je crie « OH PUTAIN ». La dernière fois que je l’ai entendue c’était en 2008 et je pensais que, malgré les demandes persistantes des fans, ils ne la rejoueraient jamais. Donc à ce moment là, je ne suis qu’amour. Et puis en plein milieu de la chanson, des ballons lumineux s’allument dans les gradins, et une banderole lumineuse « PARIS STATION » se déroule. Les ballons forment un « MUSE » super classe. C’est les gens de Muse France et I Want The Truth qui se sont occupés de ça et c’était vraiment réussi. A la fin de la chanson, Matt nous fait part de sa joie de voir cette banderole, dans son langage à lui, qu’on ne comprend pas, mais qu’on trouve trop mignon. A la fin de la vidéo, si quelqu’un comprend ce qu’il dit après ses « How do you do that ?? I don’t understand !! (ou I love this town selon certains sites, donc même pas sure en fait) », qu’ils nous sortent un décodeur.

paris station ballons

Une fois la chanson terminée, à ma grande surprise la roulette se remet à tourner. Cette fois c’est New Born qui est choisie. J’adore cette chanson mais depuis que Matt a arrêté de faire lui-même l’intro au piano j’avoue qu’elle perd vraiment de son charme. Menfin, on se plaint, on se plaint, on en prend quand même plein la vue hein. Bref ils s’en vont, et puis quelques minutes après Matt revient avec Chris à la guitare. Ils vont se poster au bout de l’avancée et Matt nous demande d’allumer nos portables. Unintended démarre et je fais un « aaaawwww » géant dans ma tête. Je peste aussi contre Matt de pas avoir voulu sortir sa guitare acoustique et de laisser encore ses bras ballants, mais le stade est magique avec toutes ces lumières, cette chanson, c’est vraiment féérique.

P1000561

Et puis d’un coup, je comprends pas, Chris retourne à son poste et Matt se couche par terre (j’espère qu’il va pas se toucher, ça va être gênant). Blackout démarre. Mer il et fou ! A la gauche de la scène, une ampoule géante débarque et navigue au dessus de nous. Et d’un coup POUF, une danseuse sort de l’ampoule et se met à tournoyer, avec la musique c’est magnifique (je vous avais prévenus, je manque de qualificatifs).

ampoule

Matt est toujours en train de se rouler par terre, et puis il se relève et ils enchainent sur Undisclosed Desires. Pfff. Je crois qu’on va jamais réussir à s’en débarrasser de celle là. Mais c’est le signal pour que je sorte mon appareil photo parce que celle qui suit c’est Unsustainable et que le groupe nous a demandé de filmer ce moment pour qu’ils puissent en faire un montage. Donc en bonne fan je me suis exécutée et j’ai filmé Charles le robot se battre avec Matt. David et Goliath, c’était mignon.

matt vs charles

P1000579

Il me semble qu’après ils ont joué Supermassive Black Hole, vu qu’ils jouaient depuis déjà 2h je pensais qu’ils l’avaient zappée et puis non. Le concert était vraiment long par rapport à d’habitude, même pour un stade, et quand je vois l’état physique de fatigue dans  lequel j’étais, je me demande comment ils font pour tenir. Ils ont terminé le 1er rappel sur Survival, qui selon moi était pile à la bonne place, et rend carrément bien en stade.

Matt chris GP

Donc bref, ils sont repartis en coulisses, Isolated System est passée sur les écrans géants en attendant, et Dom est revenu avec son costume de ninja. Je pensais qu’on allait le revoir se battre et puis non, j’étais déçue. Ils ont joué Uprising, et des armées de Matt, Dom et Chris sont apparues sur les écrans géants (une armée de Matt, je savais plus où donner de la tête moi).

P1000606

Pour la dernière, ils ont choisi Starlight. Matt avait encore oublié sa guitare, mais bref…C’était bien chouette avec les gens qui chantaient et tapaient (faux) dans leurs mains, j’ai trouvé que ça clôturait bien le concert en fait. Et puis ils saluent, nous disent merci, au revoir, cheers, tout ça, et puis s’en vont. Les gens tentent de les retenir en applaudissant encore plus fort, mais les lumières se rallument…

P1000594

Je regarde mes camarades de concert, on a tous des étoiles plein les yeux et on marche un peu dans le stade en espérant garder encore un peu cette sensation si agréable. Je suis heureuse, TELLEMENT heureuse d’avoir vécu cette soirée, tout était musicalement et visuellement parfait, ils étaient heureux d’être là, la surprise leur a fait super plaisir, ils nous aiment tellement, on les aime tellement, ce sentiment est vraiment indescriptible. Il n’y a que la musique pour me faire ressentir ça, il n’y a qu’eux pour me le faire ressentir aussi intensément, je trouverai jamais aucun mot dans le dico pour décrire ce que je ressens pour eux et leur musique, c’est juste…magique. Et puis en sortant du stade on achète une bière pour avoir le gobelet Muse trop classe, et là je me dis « merde, j’ai plus aucun concert de Muse à venir ». Et j’ai envie de pleurer.

La setlist :

Supremacy
Panic Station
Plug in Baby
Map of the Problematique (Who Knows Who outro)
Resistance
Animals
Knights of Cydonia
Dracula Mountain
United Sates of Eurasia
Butterflies & Hurricanes
Monty Jam
Feeling Good
Follow Me
Liquid State
Madness
Time is Running Out
Dead Star
New born (Ashamed outro)

Unintended
Blackout
Undisclosed Desires

Unsustainable
Supermassive Black Hole
Survival

Uprising
Starlight

Ah et pour finir, voilà ce que Dom a posté aujourd’hui sur twitter :

Paris peut être fière d’elle :-)

Lulu

(PS : désolée, aucune photo de Dom, essayez de prendre en photo un batteur qui ne bouge pas. Oui ça n’existe pas. Mon appareil n’a pas apprécié)

(PS2 : merci à Charlotte et Mèl pour les photos :-) )

Publicités

A propos Lulu

J'aime : Lyon la musique mes sistas mes camarades de culture le Nutella et l'Ovomaltine Crunchy la rebel tooth de Matt Bellamy les expos d'art contemporain parce qu'on rigole bien les éditions "pour les nuls" préparer mes voyages le thermomix de ma maman J'aime pas : Avoir les cheveux mouillés me lever le matin pour aller au taff que Facebook s'estime propriétaire de moi Etre malade les cruches les imprimés léopard et les jupes en sky
Cet article, publié dans Concerts, Musique, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

17 commentaires pour Muse@Stade de France – Paris, 22 Juin 2013

  1. Lola dit :

    Peut être devrais-tu expliquer aux non Muser où est le côté Matt :P

  2. le trucker dit :

    je suis « non Muser » (mais pas anti) et je lis avec attention TOUS les articles de Lulu bon là j’ai fais une pause juste au moment de la fouille à l’entré du SDF et je reviendrai lire la suite le + rapidement possible bravo Lulu ça c du teasing :-)

    • Lulu dit :

      Merci m’sieur ! En même temps si t’es anti Muser tu vas vite te faire chier ici^^.
      Bon alors pour les non Musers, le côté Matt c’est le côté gauche de la scène.

      • le trucker dit :

        me fait iech nul part, my dear Lulu, surtout pas sur culture vs nutella, tes articles sont très bien ecrit et très agreable à lire (bravo Lulu)

      • Lulu dit :

        Thx :-)
        (Ça bosse chez Renault Trucks !)

      • le trucker dit :

        concernant Renault Trucks RDV place bellecour Lyon les 6 et 7 juillet pour un truck de ouf, pour voir se super beaux camions et des personnes hyper cool. ceci n’est pas une pause pub.

      • Lulu dit :

        Comment dire…merci mais non^^

  3. Emma Saby dit :

    Je viens de tomber sur ton poste! Ça fait plaisir de revivre ce concert de fou à travers tes lignes!!!!!! Pour ma part, c’était la première fois que je les voyais (c’est pas faute d’avoir voulu avant mais bon…)… C’était énorme! Tes photos sont magnifiques! Et quelle chance d’avoir été côté Matt!!!!!!! J’étais juste en face de Chris presque tout devant (& J’avais une belle vue sur Dom), mais bon, pour moi le seul bémol était que Matt ne vienne pas trop de mon côté… :( En tous cas juste pour te dire merci pour ton article! Presque un mois après cette soirée mémorable j’en ai encoreles larmes aux yeux en te lisant (et en y repensant)! Ah si, j’ai eu plus de chance que toi, j’ai un Muso!!! (oui je me suis vraiment battue pour l’avoir^^)
    Bon je vais lire tes autres articles :-)

    • Lulu dit :

      Oooooh merci :-) Effectivement je suis aussi encore sur mon nuage (ou au fond du trou selon de quel point de vue on se place), je vis un peu Muse en ce moment alors que j’écoutais plus si souvent depuis quelques temps. Et puis redécouvrir B&H en live, se rappeler de cette sensation que ton coeur sort de ta poitrine quand tu entends les 1ères notes de Bliss, bref c’est…magique. Et pour une 1ère fois effectivement, tu as du être sous le choc ! Vivement la prochaine tournée mais ça va être long là…
      Et pour le Muso par chance un collègue de ma frangine qui y est allé le vendredi en avait récupéré un et lui a donné, et du coup elle me l’a donné et voilà, j’ai mon Muso et il est trop beau <3

      • Emma Saby dit :

        Ahah cool pour le Muso ;-) C’est clair qu’il est trop trop beau! Pareil pour moi, je vis Muse à fond! J’écoute tous leurs albums toute la journée… Si ça me fait comme pour Coldplay l’an dernier, il va me falloir plusieurs mois pour m’en remettre!! Et comme tu dis, vivement la prochaine tournée… Je suis déjà triste qu’on doive attendre aussi longtemps…

      • Lulu dit :

        C’est ce qu’on se disait avec ma meilleure amie « j’ai l’impression de passer ma vie à les attendre ». Mais on se disait aussi qu’on plaignait les non musers de pas ressentir ce qu’on ressent, leurs vies doivent être tristes. Nous ne sommes pas folles vous savez.
        Mais je garde espoir pour les mini concerts en UK pour les 20 ans de leur rencontre. I WANNA GO !

  4. Emma Saby dit :

    C’est clair, on va passer notre temps à attendre… Perso, aucun concert pour le moment ne me fait envie (bon à part eux et Coldplay dont je suis très très fan aussi!). Ils envoient tellement, que personne ne peut faire aussi bien qu’eux… Ca va être long d’attendre! Après tu parles des non Musers, pour ma part je dirai qu’en général, les gens qui n’ont pas un groupe/chanteur préféré pour qui ils attendent chaque nouvel album, tournée avec impatiente, oui leur vie doit vraiment être triste… C’est tellement bien d’être surexcitée quand on se dit « tiens demain sort enfin le nouvel album de machin », ou « putain je vais les voir en concert!/ils sont vraiment là devant moi à chanter… » C’est tellement énorme tout ca!

  5. Super ta review ! J’y étais aussi le 21 et 22 et te lire m’a remémoré de très beaux souvenirs !
    Au passage : très sympa ton blog :)

    • Lulu dit :

      Hey merci ! J’avoue que je fais l’impasse sur pas mal de reviews en ce moment mais celle là c’était même pas possible que je la fasse pas !

  6. Marion Buquet dit :

    Hey les Musers ! j’étais dans la fosse le 22 juin 2013 du coté de Chris ;) Aucune possibilité pour moi de choper un billet à l’effigie de Muse ni même une bière pour avoir le gobelet :(
    est ce qu’il y aurait une âme charitable qui me vendrai un gobelet et un billet ??? je suis une grande fan de Muse une vraie Muser ça me stresse de ne pas avoir ces souvenirs :'(
    Merci d’avance je vous embrasse !

Je suis sure que tu as quelque chose d'intéressant à dire :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s