Muse@L’Olympia – Paris, 2 Octobre 2012

J’ai eu l’immense chance de choper 2 places pour le concert ultra complet et minuscule de Muse à l’Olympia ce mardi.  Chance parce que 2400 places pour 50 000 personnes, ça faisait short. Et pourtant, je fais partie de ces rescapés, que dis-je, ces miraculés qui ont pu assister à ce concert collector.

Je me suis pointée vers 16h, pas parce que je voulais faire la queue mais parce que mon train arrivait à cette heure ci. Quand je suis arrivée, il y avait déjà une bonne file d’attente, et le matin Alias Production avait posté sur twitter une photo avec 2 tentes à l’entrée de l’Olympia. Les gens sont fous. Moi je suis allée récupérer tranquillou ma place.

Alors attention, sécurité maximale : on arrive avec son mail de confirmation de commande + sa carte d’identité pour qu’on nous file un billet à notre nom. Après ça, on va voir une autre dame, on lui montre notre billet et elle nous met un bracelet autour du poignet, impossible à enlever sans l’arracher. Une fois que j’ai fait tout ça et que je suis ressortie attendre mes copines, un mec me saute dessus « fais voir comment elle est ta place ? ». Je me recule et je lui dis « eh je te préviens, si tu me la piques je te défonce la gueule » « mais nan je veux juste voir si y a moyen de… » « nan mais laisse tomber, pas de fraude possible, fallait te battre sur le net au lieu de rôder comme un vautour ». Bref, mes copines arrivent, récupèrent leurs places, on va récupérer à bouffer chez Starbucks et Monoprix, et on va s’installer dans la looooongue file d’attente vers 17h, je crois. On est excitées comme des puces, tellement que dans un moment d’émotion intense je fais un geste brusque, l’Iphone d’Amel est éjecté par terre et son écran explose en un millier d’étoiles de verre…Ooooops… Approximativement à cette heure ci, apparemment le groupe est sorti devant l’Olympia mais on va faire comme si c’était pas vrai vu qu’on les a pas vus.

Finalement on attend pas trop longtemps, ils nous font rentrer entre 18h30 et 19h, on est pas très loin, peut être au 15ème rang dans la fosse. On s’assied, on patiente, on trépigne, on essaie de réaliser le bol énorme qu’on a d’être ici avec ces 2400 autres privilégiés, on regarde un peu autour de nous et la moyenne d’âge est assez élevée, les gens ont la trentaine, ça fait plaisir, ça devrait pas être trop violent. Oui parce que les fans françaises sont assez connues pour être super hargneuses. Elles te griffent, te frappent, te bousculent, te tirent les cheveux, t’insultent pour pouvoir être 5cm plus près de la scène. Du coup on a préféré s’éloigner des folles furieuses et rester entre vieillards (ceux qui ont connu Mitterrand quoi ;-) )

A 19h45 d’un coup tout le monde se lève. On a envie de leur dire que ça sert à rien mais que voulez vous. Les roadies se pointent et enlèvent la bâche qui couvre les instruments « AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !! ». Sur le côté on voit Tom Kirk, le manager de Muse, on lui fait coucou et il se tire en courant genre « nooon, on m’a vu !! ». L’attente devient vraiment longue, j’en tremble même, ça fait plus d’un an que je les ai pas vus et bordel, qu’ils m’ont manqué ! Il n’y a pas de décor, juste des micros, la batterie de Dom, le piano de Matt et une place pour Morgan. Ca change, pour une fois qu’ils font dans le minimalisme. A 20h10 (ish), les lumières s’éteignent enfin et une musique chelou retentit en guise d’intro. Tout le monde se met à brailler mais ils laissent bien touuuuuute la chanson avant d’arriver. On apprendra plus tard que c’était « Telstar », un morceau des Tornados, le groupe du papa de Matt.

Après l’intro, le groupe se pointe « AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!!! », ils sont ovationnés d’entrée et débarquent direct avec Supremacy, la toute première chanson du nouvel album. Le potentiel live de cette chanson était de toute façon énormissime, et là elle prend une dimension de dingue. Le son super lourd, le falsetto de Matt que j’aime tellement, la course à travers la scène, ça c’est une entrée ! Ils nous ont déjà achevés et continuent avec Interlude, qui, comme chaque fan qui se respecte le sait, précède toujours Hysteria. Après avoir retourné l’Olympia avec ce solo de dingue, Matiou s’approche du micro et nous dit bonjour, il baragouine un truc dans sa langue chelou, il doit surement vouloir dire qu’ils sont super contents d’être là, il me semble qu’il dit aussi qu’on est pour l’instant le meilleur public de la tournée, en même temps on est la 3ème date donc on va éviter de prendre le melon. Là je vous dis ça de manière totalement calme et adulte mais quand il a commencé à parler j’ai dit « ooooooh il est trooop chouuuuuu ». Ouais c’est mon côté fangirl, il est trop chou Matiou c’est tout.

Le groupe a l’air très en forme, Matt parle beaucoup (est ce que c’est une bonne chose ?), ils bougent pas mal et on sent qu’ils sont contents d’être là. Après avoir papoté quelques secondes, ils enchaînent avec ma préférée de The 2nd Law : Panic Station ! Et je pense que je ne suis pas la seule, pas mal de monde autour de moi connait les paroles alors que l’album est en écoute depuis tout juste une semaine. Elle groove un max, c’est super festif et ça nous rappelle le bon vieux Supermassive Black Hole. Do what the fuck you want to, bowdel ! Après ça ils entonnent Resistance. J’ai pas super envie d’entendre des chansons de cet album, peut être qu’il me rappelle trop de mauvais souvenirs, surtout celle ci, et j’ai un mauvais frisson pendant une partie de la chanson. Mais bon, c’est tellement beau quand tout le monde chante, our lips must always be sealed…

On se réveille un peu avec Supermassive Black Hole (Mary si t’avais été là…OMB), où Dom a enfin le droit de chanter mais pas trop fort s’il te plait (le pauvre je suis sure qu’il se sent exclu du clan des chanteurs maintenant que Chris s’y met) et puis encore une nouvelle, Animals. C’est une des très bonnes surprises du dernier album, des sonorités hispaniques, quelque chose de très doux et apaisant, qui s’amplifie et explose en un « kill yourself, come on and do us all a favour ». Un journaliste leur a dit que ça ressemblait à du Radiohead, je crois qu’il va se faire détruire sa carte de presse par le groupe lui même.

Je sais plus si c’est à ce moment là ou plus tard, mais Matt nous parle de 1963 (à ne pas confondre avec 1984, you know the book). Comme d’hab avec son accent de redneck british on comprend absolument rien, mais on percute après qu’il nous dit que son papa, George Bellamy, a joué ici en 1963, en 1ère partie de…Sylvie Vartan. Eeeeeh ouais. Donc on continue avec Time is Running Out, incontournable, la foule commence à gentiment pogoter mais pas trop quand même, on est entre adultes. On sautille et on hurle les paroles, et le sol de l’Olympia, apparemment un plancher flottant, bouge en même temps que nous. La sensation est vraiment spéciale. Et puis Matt s’éloigne du micro et va se poster juste à côté de Dom. C’est Chris qui se prend les projo dans la tronche, tout timide il s’avance vers son micro et commence à chanter Save Me. Bon perso c’est absolument pas ma came, mais c’est un peu comme voir les 1ers pas de Bambi, il chante sa première chanson, qu’il a écrite lui même, après toutes ces années de galère avec l’alcool, c’est super attendrissant. Matt et Dom le regardent du fond de la scène, c’était vraiment un moment très beau à voir.

Et puis bon, on ne peut pas y échapper…Ma ma ma ma ma ma ma ma madness commence. On prend le parti de voir ça au 2ème degré, on chante à tue tête et puis finalement, ça passe. Les gens la connaissent par coeur et elle est très bien accueillie par le public (je l’aurais accueillie avec des tomates perso la 1ère fois que je l’ai entendue). On enchaîne direct avec Uprising, so come on ! Follow Me, juste après, qui rend très bien en live et qui permet au public français (qui a vraiment du mal avec le rythme, c’est dingue) de presque taper correctement dans ses mains. Et puis Matt revient au micro et nous dit qu’ils vont nous jouer une chanson qu’ils ont pas jouée depuis un moment. Les plus optimistes (ou les utopistes plutôt) crient « SHOWBIIIIZ !!! », et en fait les 1ères notes de Bliss résonnent et mon coeur se serre après avoir fait un bon dans ma poitrine. Une de mes préférées à la vie à la mort, la moitié de la salle pousse un cri, j’en ai les larmes aux yeux mais j’essaie de me contenir. Et en plus ils nous offrent la version longue. C’est tellement beau bordel ! Ils enchaînent avec le fucking epic Knights of Cydonia, retournent une nouvelle fois la salle, nous balancent un « cheers! » et s’en vont. Ca me chiffonne un peu qu’ils aient placé Knights à cet endroit là, je la conçois pas ailleurs qu’en fin de concert cette chanson mais bon, les temps changent, les setlists aussi.

Pour le rappel, on a donc droit à Stockholm Syndrome (ouiiiiiiiiiiiii !!) et à Starlight, qui, n’en déplaisent aux aigris, est vraiment magnifique chantée par toute la salle. Mais du coup je réalise qu’il ne reste plus qu’une chanson, et que je sais que c’est Survival, et que ça veut donc dire que…QUOI ??? Pas de Plug In Baby ?? Mais ils plaisantent là ?? Matt va s’installer au piano pour la seule fois de la soirée et toute la foule scande « New Born ! New Born ! ». On sent un gros moment de flottement, ils se parlent, on sait pas trop ce qui se passe et un instant on pense avoir réussi à changer le cours de la setlist avec nos supplications. Et puis les premières notes ridicules de Survival retentissent : FAIL. Et puis finalement, au moment où Matt hurle « I’M GONNA WIIIIN » je me dis que si, elle claque cette chanson. Il lui manque quand même un petit quelque chose pour mériter sa place en fin de setist, mais ça a été leur vitrine tout l’été, je comprends pourquoi ils la mettent là. Les instruments explosent et on perd Matt qui se retrouve par terre à s’exciter sur sa guitare (oh oui). La chanson se termine, ils posent leurs instruments, nous disent au revoir, Dom donne ses baguettes et boum, on rallume les lumières. Je rêve toujours que les gens refusent le dictat de la lumière qui se rallume après le concert et se mettent à scander le nom du groupe, à taper dans leurs mains jusqu’à ce qu’ils reviennent pour nous remercier d’être aussi dévoués. Mais ça n’arrive jamais.

Donc on va chercher nos affaires au vestiaire, on sort, on regarde une dernière fois la devanture de l’Olympia avec « MUSE » écrit en rouge et qui illumine la rue. C’est un moment à immortaliser parce que cette affiche là, on ne la reverra pas de sitôt. On quitte l’Olympia avec des étoiles dans les yeux, de la musique plein la tête et une immense fierté d’être fan de ce groupe là après une aussi belle soirée. Je suis une grande fille maintenant, j’ai un vrai métier, des problèmes d’adulte, je m’engueule avec mon agence immobilière et je conteste mes amendes pour stationnement interdit, mais à chaque fois que je les vois je redeviens cette ado attardée, je ressens à nouveau cette sensation indescriptible dans mon ventre, et à cet instant là, plus rien d’autre n’a d’importance. Il y a Muse, et puis il y a tout le reste. Alors merci.

Lulu

(edit : remarquez la qualité incomparable de mes photos…)

re-edit : comme je vois que pas mal de recherches « playlist Muse olympia » arrivent ici, et que je suppute que c’est la setlist qu’ils cherchent, cadeau :

Publicités

A propos Lulu

J'aime : Lyon la musique mes sistas mes camarades de culture le Nutella et l'Ovomaltine Crunchy la rebel tooth de Matt Bellamy les expos d'art contemporain parce qu'on rigole bien les éditions "pour les nuls" préparer mes voyages le thermomix de ma maman J'aime pas : Avoir les cheveux mouillés me lever le matin pour aller au taff que Facebook s'estime propriétaire de moi Etre malade les cruches les imprimés léopard et les jupes en sky
Cet article, publié dans Concerts, Musique, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

40 commentaires pour Muse@L’Olympia – Paris, 2 Octobre 2012

  1. Ping : Concert : L’Olympia, Paris

  2. Anonyme dit :

    superbe article tu as parfaitement repris tout ce concert. après perso je n’ai rien de négatif vis a vis des chansons ^^
    panic station cette chanson en live mais j’adore ! matt s’éclate dessus !!!

    • Lulu dit :

      Merci :-) . Pour les avis négatifs sur les chansons, tant que c’est pas souvent ça va !
      Et Panic Station, elle est juste parfaite <3

  3. Anonyme dit :

    Merci pour ce review du concert ! J’ai pris un grand plaisir à le lire, étant un grand fan de muse depuis des années, et n’ayant pas eu ta chance de les voir, merci. Je me console avec mes 6 autres concerts dira t on :) En tout cas je crois que tout est dit, on redevient un ado attardé, et c’est un peu ce qui s’est passé à la lecture de ton article, des étoiles dans les yeux. Bonne continuation chere camarade musienne !

    • Lulu dit :

      Merciiii ! Effectivement c’est le seul groupe avec lequel je régresse systématiquement, même quand je me dis « ouais c’est bon j’ai grandi je suis passée à autre chose », bah pas du tout hein, ils ont un pouvoir indéfinissable sur moi. Bonne continuation également, peut être qu’on se croisera sans le savoir à Nantes ou Bercy (je ne suis pas folle vous savez) !

  4. Aline dit :

    Bravo!!! Très bien écrit et exactement ce qu’on a ressenti. Pas trop grave pour Plug In Baby. Elle va revenir. Ils font tourner les « vieilles » chansons ce qui est une bonne chose.

    Bravo pour la réf à Bambi, c’est trop çà :)

    • Lulu dit :

      Merci :-). Ouais PIB on l’aura sur Nantes ou sur Bercy je me fais pas trop de souci, et puis j’étais tellement contente d’avoir Bliss…
      Et pour Bambi je n’ai aucun mérite, je l’ai piqué dans une réplique de Friends !

  5. Anonyme dit :

    trop bon commentaire, ca m a fait sentir comme j y etait merci beaucoup

  6. Mary (qui devrait ptêt mieux rester anonyme) dit :

    Merci Lulu! et merci pour m’avoir permis de vivre ça à distance au téléphone, j’avais des papillons dans le ventre (et des larmes dans les yeux).
    Ta conclusion me correspond totalement, c’est difficile à faire accepter aux autres sans passer pour une ado attardée mais qu’est ce que c’est bon. Sur ce, je m’en vais camper devant le Zénith de Nantes, tu me rejoins le 22?

    ps:J’adore ton commentaire sur les fans françaises qui te griffent et t’arrachent les cheveux, tu l’as remarquablement démontré avec ton « si tu me piques ma place je te pète laggle » (mais clairement je l’aurais fait aussi) (et dois-je te rappeler comment on était hargneuses toute la journée de dimanche au Reading? « nan je bouge pas j’attends Muse qui joue dans 10h, tu fais le tour! »)
    ps 2 que pour Lulu: il a dansé comme une pute sur SMBH? il a joué avec son kaoss pad? avec sa langue? t’as filmé?

    • Lulu dit :

      Les gens nous prennent pour des dingues, et surement qu’on l’est quelque part, mais au moins on a une passion et quelque chose qui nous fait vivre ce genre d’émotions alors on a pas à en avoir honte ! Je te rejoins le 20 même du coup^^.

      Et je suis pas hargneuse, je veux juste pas qu’on m’entube c’est différent^^. Pour le Reading ah ouais on a été hargneuses ? Avec les moshpiteuses d’Enter Shikari ptêt mais c’était mérité^^

      Et Matt sur SMBH c’était pas du niveau de la tournée US mais bordel…Quelle allumeuse hein ! Il a pas trop joué avec son kaoss pad mais il s’est rattrapé sur son manche (…). J’ai pas filmé je voulais voir ça de mes vrais yeux, sorry^^

  7. Bistro París dit :

    Super!!!!! Un concert de folie!!!!!

  8. sixtyhate dit :

    Tu en as eu de la chance! Merci d’avoir fait partager ton expérience!
    Par contre ne pas aimer l’album « The Resistance »?? =O loool

    • Lulu dit :

      Merci !
      Attention j’ai pas dit que j’aimais pas Resistance, il me rappelle des trucs pas marrants, mais je l’aime beaucoup. Il me rend juste un peu mélancolique et j’avais pas envie d’être mélancolique mardi :-)

  9. juste une seule chose à dire . MAGNIFIQUE !!!!!!!!

  10. ln dit :

    merci pour ce super article qui m’a fait un peu vivre ce concert! rien qu’à lire ca m’a mis les étoiles dans les yeux et rappelé l’émotion ressentie au SDF! vraiment hâte de pouvoir les revoir! et bravo aussi pour les photos sont vraiment belles! et merde pour l’iphone de ta copine :-)))

    • Lulu dit :

      Merci et de rien :-)
      Merci pour les photos mais vraiment il me faut un vrai appareil pour la nuit, c’est flou !
      Et pour l’Iphone d’Amel je me suis excusée platement, mais surtout c’est moi qui lui ai eu sa place pour le concert après 10h d’attente sur les sites donc on va dire qu’elle a eu un peu de scrupules à trop m’engueuler^^. Mais je suis so so so so so so sorry quand même…

  11. Cindy dit :

    Magnifique ce que tu dit moi je traverse la France pour allez les voir à Montpellier le 16 octobre je ne tien plus en place il me tarde vraiment en plus sa seras la 1 ère fois pour moi mais tes photos et ton texte mon mis la braise ce moment seras inoubliable je pense merci pour toute ces info si bien dites biz à toi

  12. Lulu (moi aussi) dit :

    merci pour ton compte rendu!!! j’ai pas eu la chance d’y être mais j’y étais quand même un peu grâce à tes photos!
    j’ai aussi une vie d’adulte, de famille, des pb avec mon patron mais le 16 oct j’aurai à nouveau 15ans!

  13. Romain dit :

    OH GOD ! Quelle plume extraordinaire pour un concert épique ! Je n’ai pas eu la chance d’y assister mais ce récit et les vidéos du net sont justes… non il n’y a pas de mots pour décrire cette sensation là ! A moins que… extraordinariumdéliriumanignificolossaliumincrediblefantasmagoriqueperfectamentefabulous. Non en fait Muse c’est bien plus que ça ! Ils nous vendent du rêve sans déconner, ils nous rendent fous et on en redemande encore et encore, sérieusement comment ils font ça ?!

    Merci pour ce récit du concert, quelle chance d’y avoir assisté ! Pour ma part j’espère que celui du 16 sera tout aussi EPIC… !

    Cheers !

    PS: ton blog est une petite perle, et par la même occasion une jolie découverte, so come on ! =)

    • Lulu dit :

      Ouaouh, bah merci beaucoup ! C’est dingue toutes les bonnes choses que Muse peut nous apporter :-)
      Je pense que ton mot est bien choisi, tu m’en veux pas si je le retiens pas !

  14. Anonyme dit :

    Merci Lulu……je ne me lasse pas de relire tellement on a l’impression d’y être…..comme je le dit sur la page FB de Truth…je suis « La Génération Mitterrand » donc les calculs sont simples je flirte avec la cinquantaine…ado à la maison, taff etc…. Mon fils me regarde comme une extra terrestre, mon mari voudrait déjà être le 19 et que soit terminé….tellement ils en ont marre de « vivre » Muse….les pauvres ! Mais là j’ai 15 ans alors le 18…. Direction Bercy depuis mon Sud Ouest natal avec ma coupine ! C’est loin d’être mon 1er concert, mais Muse, si, alors il me tarde, il me tarde….ça va être énorme !!!!!!!!!! Et ton Blog super sympa, continues !!!!!! Encore merci !!!!!

    • Lulu dit :

      T’inquiète pas ici on te jugera pas, on a tous 15 ans quand il s’agit de Muse ! En tout cas accroche toi parce que tu vas vivre un truc de ouf, surtout si c’est ta 1ère fois !
      Et merciiiiii :-)

      • Anonyme dit :

        Coucou Lulu,
        On est le 21, cela fait 3 jours….. et je suis toujours à Bercy………
        Des concerts comme je le disais j’en ais vu et des grands noms, mais là quelle claque j’ai jamais autant pris mon pied sur un live !!!!! Énorme !!!
        Nous avons eut la chance de ne pas croiser les hystériques tireuses de cheveux, nous étions à 3m de la scène côté Chris cela nous semblait plus « sage » et la populations un « chouilla » plus âgée ! Pas de poussée au départ et loin des bousculades et autres « pogos » ! En bref position idéale, une queue entamée à seulement 15h juste la bonne heure pour être aussi bien placées dans la fosse que les campeurs de la veille !!! C’était l’heure pile poil une demie à une heure plus tard cela aurait été trop tard !!!! Surtout que la pluie nous a rendue visite 3/4 d’heure avant l’ouverture des portes et nous sommes rentrées trempes jusqu’aux os…. L’attente à l’intérieur nous a permis de sécher, pour être de nouveau ruisselantes mais là pour la bonne cause, a force d’avoir jouer les « poids sauteurs » !!!!
        Comme tu disais un truc de ouf…je passe sur la boule au ventre, la 1ère montée d’émotion en arrivant devant Bercy larmes à l’appui, le cri poussé une fois le billet scanné, les re larmes à l’entrée sur scène, et mon « égosillement  » aux 1ères notes de Stockholm et de KOC, ne manquait à mon hystérie que New Born……
        Alors oui, moi aussi j’ai été le temps d’une soirée cette ado attardée avec « cette sensation indescriptible dans mon ventre, et à cet instant là, plus rien d’autre n’avait d’importance ». Il n’y avait que Muse, et putain que c’était bon………..
        Nantes n’est presque plus un mirage pour toi…..une petite pensée pour moi…..
        Profites…..
        Sylvie.

      • Lulu dit :

        Je vois qu’on est sur la même longueur d’ondes, c’était…tellement merveilleux, indescriptible. Je suis super contente pour toi, d’avoir pu vivre ça ce soir là parce qu’ils étaient vraiment TRES en forme, et j’en ai vu des concerts de Muse ! On est arrivées tard parce que je bossais et on a raté le début de The Joy Formidable, on était à la régie, juste à côté de Tom et on a vu Kate Hudson. Bref le concert était surréaliste et j’ai hâte d’être à lundi pour revivre ça encore une fois, la dernière fois avant juin…En ce moment clairement plus rien d’autre n’existe et même si ça fait du bien d’être dans cette bulle, il est temps de redescendre sur terre, mais ça va être dur !

  15. fjva dit :

    Reblogged this on Fan Actuel and commented:
    Récit d’une fan qui a réussi à avoir sa place au concert de Muse à l’Olympia

  16. Thomas dit :

    Merci pour cet article et de m’avoir rassuré sur la setlist ^^ je serai présent au concert de Nantes et j’avais peur de me taper tout l’album Resistance en prime ^^

    Supermassive Black Hole :D
    Hysteria :D
    Time is running out :D
    Stockholm Syndrome :D
    Knight of Cydonia :D

    Rien que pour celles-ci, j’ai hâte d’y être !

    et puis les nouvelles sont sympathiques aussi (Supremacy et Panic Station en tête). Merci de confirmer le potentiel de Supremacy en live !

    En tout cas bel article ;)

    • Lulu dit :

      Merci :-) Je serai à Nantes aussi et j’ai hâte aussi.

      Effectivement Resistance on a eu Uprising et Resistance mais il me semble que c’est tout. Et les nouvelles rendent super bien en live, mais de toute façon tout rend bien en live, c’est la magie des concerts !

  17. Anonyme dit :

    Merci pour l’article. En effet, tu es ultra chanceuse d’avoir vu ce live « avant-première » ;-) ! Le genre de souvenirs inoubliables…comme tout concert de Muse tu me diras… Perso j’ai fait Montpellier et c’était monstrueux : la setlist, le son, l’attitude du groupe, la scène… Un de mes meilleurs live du groupe et encore plus…

    PS : le coup des lumières qui se rallument : un concert d’Indochine à Orléans en Avril 2010 à repris alors que les lumières étaient rallumées, une perche de spots descendue, la musique d’outro commencée, et le groupe déjà « décompressant » (genre cigarette au bec, lunettes et veste de costard retirées…). Conclusion, il faut essayer. Parfois ça marche, même avec des grosses prod’ et c’est assez mémorable (ce Electrastar de folie !!)

    • Lulu dit :

      Merci ! J’ai fait Bercy et Nantes (article à suivre je sais pas quand) et c’était juste dément. Je me doute que le 1er concert de la tournée, surtout avec la surprise de la scène et de la setlist, ça devait être merveilleux !

      Concernant les lumières rallumées ça m’est arrivé une fois, avec Yannick Noah ya peut être 10 ans, on a fait 3 rappels et pour le dernier, la lumière était déjà rallumée, il est revenu avec son guitariste, il nous a tous fait asseoir par terre et il a joué redemption song. On peut dire ce qu’on veut du mec, mais pour le coup c’était géant.

  18. Virginie dit :

    Je découvre ton article sur le tard (je sais plus par quel biais d’ailleurs), mais je ne peux qu’adorer!! Je les ai vu au SDF, mon premier vrai, grand concert! De la folie! Moi aussi je suis une adulte, j’ai deux enfants, un mari, un boulot sérieux, mais ce soir-là, j’étais retombée en enfance! Et même si ça fait plusieurs mois maintenant, j’ai du mal à redescendre! Aucun autre groupe ne me fait cet effet là! J’en ai d’ailleurs fait moi aussi un petit article sur mon blog, si ça te dit : http://mareine-and-co.blogspot.fr/2013/07/faut-qujvous-raconte.html
    Merci pour les photos! Je vais aller trainer un peu sur le reste de ton blog!

    • Lulu dit :

      Merci ! J’irai faire un tour sur ton blog ;-). Normalement tu devrais trouver un article sur le stade de france ici, et un autre sur les concerts de Nantes et Bercy. Et puis d’autres trucs.

  19. Shikihayat dit :

    Je viens de lire ton article (un peu tard je sais) et, pouah la la, ça me rend toute chose x) Surtout les dernières lignes ! Je n’ai pas encore eu la chance de les voir mais un jour, le plus tôt possible j’espère, j’irai ! Et j’ai hâte de ressentir tout ce que tu a décris ! Donc merci d’avoir partagé ça :)

    • Lulu dit :

      Merci :-). j’espère pour toi que tu les verras bientôt, le stade de Frane 2013 était mon 9ème, et c’est toujours aussi intense. Vivement le 10ème !

  20. Ping : 2 bougies et nouveau projet très très très excitant ! | Culture vs Nutella

Je suis sure que tu as quelque chose d'intéressant à dire :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s