Une battle qui a de la gueule : Banksy vs King Robbo

Tiens ça fait un moment que je vous ai pas saoulé parlé de street art ! Il y a quelques temps j’avais dit dans je ne sais plus quel article que je reviendrais sur la battle entre Banksy et King Robbo. Eh bien tout vient à point à qui sait attendre, puisque ce moment est enfin arrivé. Je sais, vous êtes émus.

Tout commence en 1985. Robbo, un des précurseurs et maître incontesté du graffiti, peint ceci sur la rive du Regent’s Canal, à Londres :

De longues années plus tard, Robbo a pris sa retraite (ras le bol de flipper à chaque fois qu’il dessinait un truc et puis surtout quand t’as des mômes c’est pas top de te retrouver en tôle). Banksy, trouvant que le graffiti a mal vieilli et a été de toute façon déjà vandalisé, décide d’y ajouter sa patte :

Alors je sais pas si vous vous rendez compte, mais le graff initial de Robbo était juste le plus vieux graffiti de Londres. Et dans ce monde là, avant de recouvrir quelque chose tu demandes et tu dis s’il vous plait. Mais Bansksy a oublié…Du coup, Robbo est fou de rage et décide de reprendre du service. Le premier cumul emploi retraite de l’histoire du street art. Je vous épargne toute la guéguerre supposée qui a précédé l’oeuvre de Banksy, et voici la réponse de Robbo :

Comme nous le dit avec humour Banksy, après de longs mois de réflexion, il est arrivé à une réponse ingénieuse et très adulte :

Le sale gosse. Robbo, pas content, supprime le « fuc » :

On ne sait qui trouve que c’est bon là, on a assez joué et repeint tout en noir. Le temps passe, la guerre entre les deux artistes continue sur d’autres murs, comme ceux ci par exemple :

Sur la deuxième, à la base il était écrit « I don’t believe in global warming », et Banksy l’a transformé en « I don’t believe in war ». Robbo lui a répondu « it’s too late for that sonny! ».

Et puis Robbo, croyant que c’est Banksy qui a noirci le mur, réplique :

Qui est également effacé. J’adore le commentaire de Banksy (oui parce que j’ai piqué les photos sur son site officiel) « Robbo accuse Banksy d’avoir une carrière ».

Le temps passe encore une fois, Robbo devient un artiste reconnu et expose dans une galerie où Banksy avait déjà exposé : the Pure Evil Gallery. C’est un franc succès, tout le monde est content, oui mais Banksy n’a pas dit son dernier mot et en Janvier 2011, il pond ça :

Robbo tombe dessus, et décide de lui mettre sa race. Malheureusement (c’est là où ça devient quand même pas super marrant cette histoire), quelques jours après, il est retrouvé inconscient dans la rue, apparemment à cause d’une chute. Depuis Janvier 2011, il est dans le coma, et ça commence à être très long…Banksy décide de lui rendre hommage à sa manière et peint une pâle copie du graff initial de Robbo, avec une joulie bombe-bougie :

Les street et graffiti artists pleurent Robbo et le 24 décembre 2011, la team Robbo restaure la peinture originale de Robbo, avec quelques changements :

Tant que Robbo ne se réveillera pas, ça devrait rester comme ça. Et s’il meurt (ce qu’on ne lui souhaite pas, soyons clairs), ce sera le mur le plus cher de toute l’histoire du street art.

Désolée j’ai plombé l’ambiance sur la fin, si vous avez envie d’approfondir le truc, comme je n’ai aucune imagination et aucune personnalité, j’ai tout piqué dans un reportage de Channel 4, « Graffiti Wars » :

Ce docu est super intéressant, il pose notamment la question de la frontière entre le graffiti et le street art. Parce que oui, les autorités effacent les graffitis, mais laissent le street art. Pourquoi ? Qui peut dire ce qui est de l’art et ce qui n’en est pas ? Bref c’est passionnant, si vous gérez un peu en anglais, vraiment regardez le. On y apprend notamment que Blek le Rat, LE papa (français !) du stencil street art, est pas super content que Banksy lui ait tout piqué, jusqu’à son rat. Tu m’étonnes.

En tout cas, j’espère que Robbo finira par se réveiller et qu’il va clouer le bec de Banksy, qui sur ce coup là, même si ça a donné lieu à la street art battle du siècle, a légèrement abusé. Quand même.

Lulu

Edit 1/08/2014 : je viens d’apprendre la mort de Robbo, merci à l’internaute qui m’a informée. + d’infos sur sa page, et puis des condoléances, tout ça tout ça. quelle année de merde putain. http://www.teamrobbo.org/info/?page_id=3359

Publicités

A propos Lulu

J'aime : Lyon la musique mes sistas mes camarades de culture le Nutella et l'Ovomaltine Crunchy la rebel tooth de Matt Bellamy les expos d'art contemporain parce qu'on rigole bien les éditions "pour les nuls" préparer mes voyages le thermomix de ma maman J'aime pas : Avoir les cheveux mouillés me lever le matin pour aller au taff que Facebook s'estime propriétaire de moi Etre malade les cruches les imprimés léopard et les jupes en sky
Cet article, publié dans Art, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Une battle qui a de la gueule : Banksy vs King Robbo

  1. Yvanvan dit :

    Salut, je suis tombé sur ton post par hasard, qui est vraiment cool en passant, le jour où j’ai appris la triste nouvelle. Ce qui rend la fin de ton post encore plus poignante.
    Enfin voilà, tout ça pour dire que ça serait cool que tu fasses un petit edit sur ce post, ou bien même un petit hommage à King Robbo. ;)

Je suis sure que tu as quelque chose d'intéressant à dire :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s