Canada 2012 – Partie 5 : Toronto

Pardoooooon de poster si peu ! C’est pourtant pas faute d’avoir des trucs à dire, j’ai vu 2 films, lu 2 bouquins, et j’ai encore plein d’articles canadiens à faire. Un long weekend tranquillou devrait me permettre de me remettre à flot.

Comme promis, je vais vous en dire un peu plus sur Toronto, la capitale de l’Ontario. Si le français est une des deux langues officielles du Canada, dès qu’on a passé la frontière du Québec, notre belle langue ne devient qu’un lointain souvenir. Et si je considère Montréal comme le premier lieu parfaitement bilingue où j’ai mis les pieds, en Ontario, on s’est fait bouffer par les ricains.

En arrivant à Toronto, on a pris une douche glaciale malgré la chaleur. Ces visages si avenants, ces gens si sympathiques qu’on avait rencontrés à Montréal, s’étaient transformés en…américains. Personne qui nous demande comment on va aujourd’hui, pas une âme charitable pour nous montrer où se trouve le tourist information, peu importe où on va (office du tourisme, bus station, hôtel, restos, magasins…) comme diraient mes parents « y’a rien de trop » !

A part ce gros point noir (qui n’en serait pas un si on n’était pas allées à Montréal je pense, parce qu’à NYC je me suis pas dit que tous les gens étaient des cons, et en France, on est pareils. En fait c’est Montréal qui est spécial), Toronto c’est chouette comme ville. Ca ressemble à une ville des Etats Unis : les gratte ciel, le Times Square, le Chinatown, les tours super hautes avec des heures d’attente, bref, tout pareil !

Et donc notre hôtel était situé entre Chinatown et Kensington Market. Chinatown, où tous les noms de rues sont sous titrés en chinois et où TOUS les magasins sont donc chinois. La population chinoise est de toute façon très présente dans toute la ville. Ah et puis c’est le seul endroit où on a vu un magasin de souvenirs.

Chinatown c’est chouette. C’est très vivant, ca fourmille et on a l’impression que tout le monde se connait. On traversait tout le quartier pour aller au centre ville de Toronto, et c’est un trajet que j’aimais bien. Les odeurs, les couleurs, les lumières, les pauvres caribous déguisés avec des guirlandes aux oreilles, bref très dépaysant.

Quant à Kensington Market, c’est très…bordélique ! C’est assez bohème, avec plein d’étals de fruits et légumes, des restos un peu ethniques, des fripperies, on a l’impression d’être un peu au Mexique, c’est très coloré et vivant, les gens ont l’air assez sympas par ici et l’atmosphère est vraiment chaleureuse. Chaque entrée du quartier est marquée par une sculpture, une chaise avec quelque chose dessus (un chat ou une mapemonde d’après ce que j’ai pu voir).

Ah oui à Toronto y a pas de bus ou de métro, c’est le cable car ! Un petit air de San Fransisco (pas que j’y sois déjà allée, la personne concernée se reconnaitra).

Ah et puis on tombe sur des trucs chelou, genre un monument aux morts au travail, avec une plaque par mort, avec le nom, la date et les circonstances de la mort. C’était absolument pas glauque. Pas du tout du tout.

Mais Toronto c’est surtout : la CN Tower. Mais si, ce grand pic avec une soucoupe volante au dessus, qui figurez vous est l’immeuble à structures autoportantes le plus haut du monde, devant l’Empire State Building siouplé.

Et donc c’est une des premières choses qu’on a faites. On devait monter là haut en fin de journée pour voir la ville de jour, au crépuscule, et de nuit, et prendre des photos trop classes. En attendant on a fait le tour du Rogers Center (le stade des Blue Jays, l’équipe de Baseball de Toronto) et on est allées faire mumuse sur le Toronto plage installé au bord du lac Ontario. Très très TRES agréable avec ce temps, je suis retombée en enfance, j’ai fait des dessins dans le sable, des pâtés, et j’ai pris plein de coups de soleil (suite à cette journée, on a acheté de la crème solaire. Bah oui après, avant ça n’aurait eu aucun sens vous imaginez, pourquoi bronzer quand on peut d’abord cramer ?).

Et donc on se pointe comme des fleurs à 19h30 au pied de la CN Tower. On se dit que d’ici 20h on sera là haut qu’à 21h max le soleil va commencer à se coucher et qu’à 21h30 max on sera descendues. On a seulement oublié un petit paramètre : Toronto c’est vachement plus proche du Pôle Nord que Lyon. Et le soleil, non seulement il se couche plus tard, mais surtout BEAUCOUP plus lentement. Mes chers lecteurs, nous sommes restées bloquées dans cette tour pendant pas moins de 2h30. Le soleil s’est couché PENIBLEMENT à 22h, on a pris à peu près 150 photos, toutes loupées à cause du reflet des télés dans les vitres mais bon, c’était super beau, le coucher de soleil était magnifique et on pouvait voir les States de l’autre côté du lac Ontario. Donc je vais essayer d’arrêter de passer pour une connasse à toujours critiquer tout et n’importe quoi.

(oui, il y a TOUJOURS un con avec un drapeau breton, dédicace à Mary. Et puis globalement la tour était envahie par les français, les vrais de France, pas ceux du Québec)

Sinon quoi d’autre à Toronto…Ah oui, le mini Times Square, aka Dundas Square, qui ressemble à ça :

C’est assez impressionnant et j’en reparlerai dans un autre article sur la musique parce que oui, mon voyage a été marqué par la musique, et quelle musique !

Bon et puis Toronto c’est aussi beaucoup de shopping, avec le centre commercial Eaton, un immeeeeeeeeense centre commercial avec Abercrombie, Aeropostale, Hollister, Dynamite et plein d’autres trucs trop classes et qu’on a pas chez nous. Autant vous dire qu’en rentrant de vacances ma paie avait fondu en 3 jours comme un vilain mister Freeze.

Bref, Toronto, même si je me plains un peu comme une gamine pourrie gâtée, c’est vraiment une ville sympa. C’est vivant, y a plein de trucs à faire et quand on aime les buildings on est forcément comblé. Je pense que 2 ou 3 jours c’est suffisant, c’est pas franchement une ville à réellement visiter mais c’est agréable de s’y balader. Un regret : on a pas pu aller voir l’expo de Picasso au Musée d’Art Contemporain qui était pourtant à 5 minutes de notre hôtel. Too bad.

Lulu

Publicités

A propos Lulu

J'aime : Lyon la musique mes sistas mes camarades de culture le Nutella et l'Ovomaltine Crunchy la rebel tooth de Matt Bellamy les expos d'art contemporain parce qu'on rigole bien les éditions "pour les nuls" préparer mes voyages le thermomix de ma maman J'aime pas : Avoir les cheveux mouillés me lever le matin pour aller au taff que Facebook s'estime propriétaire de moi Etre malade les cruches les imprimés léopard et les jupes en sky
Cet article, publié dans Voyages, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Canada 2012 – Partie 5 : Toronto

  1. Mary qui chante Breizh ma bro dit :

    Mais taggle connasse, c’est pas un con le breton, c’est un breton! Sowy mais poser avec un drapeau breton c’est pas plus con que d’écrire Matiou fowevew dans le sable hein!

    • Lulu dit :

      Pitin mais tu m’écoutes jamais quand je te parle :'(. C’est pas moi c’est Paul des Fatals Picards qui a dit ça au concert l’autre jour alors tu vas te calmer et tu retires ce que t’as dit sur Matiou ! Et puis sur moi aussi^^

  2. soskitos dit :

    Y’a rien de plus con qu’un breton…bah si un aut’ breton en fait. I nous saoulent.

    • Lulu dit :

      T’as du bol qu’elle se soit tiré en vacances hier sinon elle t’aurait tatané taggle grave ! Mais je crois qu’on parle du même breton relou^^

Je suis sure que tu as quelque chose d'intéressant à dire :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s