Canada 2012 – Partie 2 : Parc Olympique et jardin botanique de Montréal

Je crois que mon plus chouette souvenir (après les montréalais of course) a été ma visite au jardin botanique. Ouais je sais, comme ça ça sonne pas hyper glamour et c’est bien la raison pour laquelle ça m’a marquée. Je ne m’intéresse pas au jardinage, et les fleurs ça me saoule. Les arbres fruitiers à la limite je prends, mais si y’a rien à éplucher parce que par exemple les pommiers c’est relou. A une époque mes parents faisaient le tour du jardin avec nous pour nous apprendre le nom des fleurs, et la seule chose que j’ai retenu c’était les flox, parce que le nom était marrant. Et le pire dans tout ça c’est qu’on devait avoir genre 20 et 24 ans, bien tassés.

Bref donc pour notre 3ème jour à Montréal, on a choisi d’aller voir le parc olympique et le jardin botanique.

Parc Olympique et Observatoire de Montréal

Montréal a accueilli les Jeux Olympiques de 1976, ceux qui ont vu le premier perfect ten de l’histoire de la gymnastique grâce à Nadia Comaneci. Pour la petite histoire, comme c’était la première fois, les tableaux n’étaient pas prévus pour un score à 4 chiffres. Ils ont donc indiqué la note de « 1.00 » et Nadia Comaneci s’est dit que quand même, ça aurait mérité plus.

Et donc le Parc Olympique, construit pour l’occasion par le français Roger Taillibert, est pour le moins original. Voyez plutôt.

Le truc bizarre qui dépasse c’est une tour, c’est même la tour inclinée la plus haute du monde. Ouais Pise, in your face. Et tout en haut de cette tour se trouve l’Observatoire de Montréal. J’avais un peu les pétoches de monter puisque figurez vous que je me suis découvert un truc sympa il y a quelques mois : le vertige. TROP cool. La veille j’avais déjà bloqué dans une tour toute pourrie et même pas trop haute. Donc bref on est quand même montées et comme je suis une championne, je suis restée très digne. Ca aurait été dommage de manquer ça en plus, on a une vue très impressionnante sur la ville et les environs. Par contre là haut il y a un vigile super flippant qui nous a tapé la causette, je me suis demandée à un moment si c’était pas le malade qui dépeçait des asiatiques.

Alors dommage pour nous, il faisait tout gris ce jour là et les photos sont nazissimes. Le soleil a pointé le bout de son nez quand on est redescendues, ce fourbe.

 

Le jardin botanique

Il se trouve juste à côté du parc olympique. Et le jardin il est doublement fourbe parce qu’il te fait commencer par l’insectarium. Je HAIS les petites bêtes. Ca me rappelle la crise de larmes que j’avais eue en entrant dans un vivarium avec what mille serpents tous aussi fourbes et immondes les uns que les autres avec leur langue dégueu et leur corps tout souple qui s’insinue sournoisement, brrrr. Tout ça devant les 50 gamins dont je m’occupais en tant qu’animatrice de centre aéré. L’année d’après, quand on y est retournés, c’est un gosse de 10 ans qui m’a tenu la main pendant toute la traversée en me disant « t’inquiète, c’est bientôt fini, on arrive à la sortie là ». J’avais 22 ans. Donc bref autant dire qu’on est restées 10 minutes, que moi j’étais plantée au milieu des pièces le plus loin possible des caisses à bestioles et je crois même que j’ai fermé les yeux pour rejoindre l’escalier vers la sortie.

Le jardin botanique est divisé en plusieurs parties et notamment le jardin japonais et le jardin chinois. Le jardin japonais était vraiment classe, très raffiné avec les jardins zen, les bonsaïs et les robes en papier.

 

On a fait un tour du côté du jardin aquatique ou j’ai tenté de jouer à la photographe avec les nénuphars, tentative qui a été un échec cuisant vu la tête de mon appareil comparé à celui des autres.

Et puis il y a le jardin chinois. Et là OUAOUH. De toute ma vie, je ne crois pas avoir vu quelque chose d’aussi beau et apaisant. On est restées là bas une éternité et on a eu énormément de mal à partir. Le reste nous a paru bien fade après ça. Aucune photo ne rendra justice à la beauté du lieu, c’est pour ça que j’en ai pris, du coup. Et le contraste avec la tour de Montréal, en fond, est vraiment saisissant.

A noter que le restaurant du jardin est pas trop dégueu (pour de la bouffe américaine hein, remettons les choses dans leur contexte) et que la terrasse est bien sympa. J’ai même un pote qui s’est invité dans mon assiette.

Lulu

Publicités

A propos Lulu

J'aime : Lyon la musique mes sistas mes camarades de culture le Nutella et l'Ovomaltine Crunchy la rebel tooth de Matt Bellamy les expos d'art contemporain parce qu'on rigole bien les éditions "pour les nuls" préparer mes voyages le thermomix de ma maman J'aime pas : Avoir les cheveux mouillés me lever le matin pour aller au taff que Facebook s'estime propriétaire de moi Etre malade les cruches les imprimés léopard et les jupes en sky
Cet article, publié dans Photo, Voyages, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Canada 2012 – Partie 2 : Parc Olympique et jardin botanique de Montréal

  1. fam dit :

    je n’ai qu’une chose à te dire même si ce n’est pas au bon endroit : joyeux anniversaire ma lucie !!
    et contente d’apprendre qu’après tout ce temps tu te souviens encore des PHLOX !!

  2. Anonyme dit :

    super beau boulot Lucy

  3. soskitos dit :

    Sympa les photos, comme toujours, particulièrement toutes celles à partir des nénuphars inclus.
    Pis toujours aussi marrant de lire tes anecdotes sur les serpents, le vertige… J’adore! :-)

Je suis sure que tu as quelque chose d'intéressant à dire :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s