Canada 2012 – Partie 1 : Montréal

Comme je vous le disais dans mon article précédent, je suis récemment partie en vacances au Canada. Et comme prévu, j’ai un milliard de choses à vous raconter. Je vous préviens d’avance, il devrait y avoir 11 articles, et encore, j’ai trié…Et on commence par Montréal !

Montréal et ses habitants

Je me dois de commencer par ce que je retiendrai de mon voyage : l’incroyable gentillesse et l’accueil chaleureux des montréalais. Instantanément je me suis sentie chez moi. Il faut bien l’avouer, en France, surtout dans les grandes villes, c’est plutôt « marche ou crève ». Ici, quand on est descendues de la navette aéroport et qu’on a sorti notre plan, le chauffeur est venu vers nous et nous a demandé « vous avez besoin d’aide ? ». Je suis restée une seconde un peu interdite, en repensant à toutes les fois où je dis « Bonjour ! » au chauffeur à Lyon et qu’il a l’impression que je vais lui piquer son portefeuille.

A l’hôtel, le mec de l’accueil nous a donné nos clés et nous dit  « est ce que c’est la 1ère fois que vous venez ici ? Vous avez besoin de cartes ? de documents ? De conseils ? Alors voilà là on est là, il y a ça, ça, ça à voir, ça aussi c’est cool, et puis là on mange bien, etc. ». J’ai hésité à le demander en mariage.

On est ensuite parties à la découverte de la ville. On a marché 5 minutes, on s’est arrêtées pour regarder notre carte et décider où aller en 1er (oui alors on est pas du tout organisées comme filles, sachant que notre maman tient un carnet à thèmes où elle note les aliments du congélo par mois de congélation, des fois je me demande si on aurait pas été adoptées) et un mec s’est arrêté vers nous « vous avez besoin d’aide pour vous repérer ? ». Je lui ai dit que j’hallucinais de voir que les gens nous aident sans qu’on demande quoi que ce soit. Il m’a dit (avec son accent de ouf hein, ayez toujours ça en mémoire) « bah quand on voit quelqu’un qui a l’air perdu on l’aide ». Ca tombe sous le sens, mais j’en aurais presque eu les larmes aux yeux. Ca faisait 30 minutes que j’étais au Canada et j’étais déjà amoureuse (je me suis calmée un peu en arrivant à Toronto…).

En général les commerçants sont aussi vraiment adorables. Déjà, la plupart passent direct par le tutoiement et te demandent comment tu vas aujourd’hui. Ils sont au petit soin et sont VRAIMENT là pour t’aider. Je suppose que le fait qu’ils soient payés au pourboire a quelque chose à voir avec ça mais chut. Ma rencontre la plus mémorable sera sans doute celle avec un vendeur du magasin de souvenirs de l’Observatoire de Montréal (au parc olympique), avec qui on a discuté un bon quart d’heure et qui était tellement passionné par son pays, son histoire et par la France qu’il m’a vraiment émue. Mais je reparlerai de lui dans un autre article (vous avez vu ce teasing de ouf ?).

In the streets of Montréal

On commence notre visite par la Rue Sainte Catherine, une immense rue commerçante en partie piétonne. Ce qui nous frappe tout de suite c’est la diversité architecturale de la ville : d’un mètre à l’autre on passe d’un gratte ciel design (siège de KPMG, ou comment me ramener instantanément au travail. C’est un signe, j’ai eu le même en arrivant à Toronto) à un HLM, puis une grande maison victorienne, une cathédrale et un vieux squat tout pourri. Je suis à la fois à Manhattan, à Brooklyn, à Edimbourg et à Paris. C’est magique !

Quartier des affaires et vieux Montréal depuis les quais

Montréal depuis le Mont Royal

Montréal depuis le pied du Mont Royal

Rue Sainte Catherine

La Rue Sainte Catherine, c’est aussi Jésus rencontre la débauche. J’hallucine sur la libération sexuelle de la ville. Une banque à côté d’un sex shop, lui même à côté d’une église, elle même à côté d’un cinéma érotique, sur la plus grande rue de Montréal, c’est comme mettre Sexity sur les Champs Elysées ! Il y a même un bar qui s’appelle les Foufounes électriques. Pourquoi pas.

La rue accueille aussi le village gay de Montréal. La station de métro Beaudry porte même les couleurs arc en ciel, il y a un monument aux morts du Sida, une foultitude de street art, bref le paradis de la communauté gay. On a vraiment une impression de tolérance incroyable dans cette ville, il règne là bas une atmosphère chaleureuse, une sorte de « come as you are » extrêmement agréable. Maintenant je ne suis restée que 4 jours, la réalité est peut être très différente.

On tombe également sur le boulevard Saint Laurent, une rue…intéressante ! On l’a pas faite en entier mais on y a trouvé des vitrines sympa, bizarres voire dégueu. Apparemment c’est un haut lieu de la création artistique et de la conscience politique montréalaises. C’est dans cette rue qu’on peut aller à la librairie « l’Insoumise », une librairie anarchiste dans laquelle on n’a pas pu rentrer puisque décalage horaire dans nos tronches oblige, à 8h tout était encore fermé. Mais on a pu prendre à peu près 35000 photos d’écureuils du coup, c’était sympa.

Je vous laisse apprécier la classe de cette vitrine…

Quand on descend au sud de la ville, jusqu’au fleuve Saint Laurent, on tombe sur le quartier des affaires et sur le vieux Montréal. Le vieux Montréal ressemble à un vieux Paris, avec ses ruelles étroites et ses vieilles pierres. Ca y ressemble tellement qu’on tombe sur le tournage des Schtroumpfs 2, ils ont transformé une rue en quartier parisien pour les besoins du film. C’est marrant quand on est parties à NYC on a été interviewées par le 20h de France 2 (oui oui, par Maryse Burgot, en Août 2010, on est des stars maintenant. Des stars de la looze un peu), à Edimbourg on est tombées sur le tournage de Cloud Atlas et maintenant ça. Emilie et Lucie, toujours au cœur de l’actu.

Bon je crois que je vais m’arrêter là sinon je pourrais parler pendant des heures et demain il y a boulot.

Lulu

Edit : désolée pour la qualité des photos, ça doit être WordPress qui les compresse.

Publicités

A propos Lulu

J'aime : Lyon la musique mes sistas mes camarades de culture le Nutella et l'Ovomaltine Crunchy la rebel tooth de Matt Bellamy les expos d'art contemporain parce qu'on rigole bien les éditions "pour les nuls" préparer mes voyages le thermomix de ma maman J'aime pas : Avoir les cheveux mouillés me lever le matin pour aller au taff que Facebook s'estime propriétaire de moi Etre malade les cruches les imprimés léopard et les jupes en sky
Cet article, publié dans Photo, Voyages, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Canada 2012 – Partie 1 : Montréal

  1. John S dit :

    Great photos!

Je suis sure que tu as quelque chose d'intéressant à dire :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s