Explication de texte : la face cachée de (Au Clair de) la Lune

Aujourd’hui, on casse un mythe nationalement connu : la chanson enfantine Au Clair de la Lune. Cette chanson ultra chiante toute mignonne qu’on a tous chantée quand on était petits. Eh bien mes chers amis, Au Clair de la Lune est en fait…une chanson paillarde.

Pour vous rafraichir la mémoire, ça donne ça :

Au clair de la lune, mon ami Pierrot
Prête-moi ta plume, pour écrire un mot.
Ma chandelle est morte, je n’ai plus de feu.
Ouvre-moi ta porte, pour l’amour de Dieu.

Au clair de la lune, Pierrot répondit :
– « Je n’ai pas de plume, je suis dans mon lit.
Va chez la voisine, je crois qu’elle y est
Car dans sa cuisine, on bat le briquet.  »

Au clair de la lune, l’aimable lubin
Frappe chez la brune, elle répond soudain
– « Qui frappe de la sorte ? », il dit à son tour
– « Ouvrez votre porte pour le Dieu d’Amour »

Au clair de la lune, on n’y voit qu’un peu
On chercha la plume, on chercha du feu
En cherchant d’la sorte je n’sais c’qu’on trouva
Mais je sais qu’la porte sur eux se ferma.

Je suppute que vous n’aviez pas tous entendu les 2 dernières strophes, où déjà les esprits mal tournés peuvent se dire que tout ça, c’est louche.

Alors apparemment, dans la version originale, ce n’est pas une plume que notre ami cherche, mais une lume (= lumière en vieux français). Du coup ça prend vachement plus de sens. Bah oui, le mec il a plus de lumière et il demande une plume ? Soit il est bourré, soit c’est bien une lume qu’il demande. Vous vous faites chier ? Attendez ça va être moins nul après.

Dans la 2ème strophe, Pierrot dit qu’il a pas de lume et que son pote à qu’à aller chez la voisine, parce que chez elle, on bat le briquet. Vous vous êtes jamais demandé ce qu’elle faisait la voisine ? Moi, petite, j’imaginais qu’on frappait un briquet, un briquet basique pour allumer sa clope quoi. En vrai, la définition de base c’est frapper une pierre à briquet pour faire jaillir une étincelle. Oui mais on a d’autres sens et surtout…s’envoyer en l’air. Ouais je sais vous vous y attendiez un peu du coup.

3ème strophe, on parle d’un certain « Lubin » qui va chez la voisine. Et Lubin, au XVIème siècle, c’était un moine dépravé. Alors du coup, on peut lire la comptine comme ça :

Lubin, le moine pervers, frappe à la porte de son pote Pierrot (le mac de la voisine ?) parce que sa « chandelle » est mal en point. Pierrot lui dit d’aller chez la voisine, apparemment elle va pouvoir réveiller sa chandelle (c’est une prostipute donc. Ukrainienne certainement). Donc Lubin frappe chez elle et invoque le Dieu du sexe d’Amour,  elle ferme la porte et on préfère ne pas vous dire ce qu’il se passe derrière. Si vous voulez, vous pouvez aussi faire le parallèle entre la lune en tant qu’astre, et la lune en tant que postérieur, histoire de rajouter un peu de poésie.

https://i0.wp.com/www.stephyprod.com/comptines/illustration/bebes/comptine-au-clair-de-la-lune.gif

Je peux casser d’autres mythes aussi :

-la Mère Michèle qui a perdu son chat, eh bah en fait on vous dit tout simplement qu’elle a perdu sa virginité. Bah oui, le chat c’est le symbole du sexe féminin.

-« Savez vous planter des choux ? »…Les mômes naissent dans les choux, c’est bien connu. La chanson nous énumère donc différentes manières de les planter : avec les doigts, les mains, les pieds, tout ça…Ouais elle est vraiment obscène celle là.

Voilà voilà, ce qui restait de votre âme d’enfant vient de décéder et je m’en excuse platement. Promis la prochaine fois j’essaie de ne pas uriner sur vos souvenirs d’enfance.

https://i0.wp.com/ageheureux.a.g.pic.centerblog.net/67beba0b.gif

Lulu

Edit 19/01/2013 : une armée de facebookiens est arrivée sur cet article aujourd’hui. Si quelqu’un peut avoir l’amabilité de me dire de quelle page FB ils viennent, ce serait cool :-)

Edit du 18/03/2013 : encore Facebook ? Mais oùùùù ??? Vous êtes tous des ingrats, je vous apporte la connaissance et tout et vous me laissez dans l’obscurité. C’est moche.

Publicités

A propos Lulu

J'aime : Lyon la musique mes sistas mes camarades de culture le Nutella et l'Ovomaltine Crunchy la rebel tooth de Matt Bellamy les expos d'art contemporain parce qu'on rigole bien les éditions "pour les nuls" préparer mes voyages le thermomix de ma maman J'aime pas : Avoir les cheveux mouillés me lever le matin pour aller au taff que Facebook s'estime propriétaire de moi Etre malade les cruches les imprimés léopard et les jupes en sky
Cet article, publié dans Humour, Musique, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

17 commentaires pour Explication de texte : la face cachée de (Au Clair de) la Lune

  1. J’ai aussi appris récemment que la chanson « il était un petit navire » parlait de cannibalisme…Et maintenant que j’ai lu cet article, j’ai comme l’impression que mon « âme d’enfant » vient d’être réduite en poussière !

    • Lulu dit :

      Ah mince je l’avais pas vu celui là, il faudra que je regarde ça de plus près, merci pour l’info !
      Je pense qu’on se fout littéralement de la tronche des mômes^^. Désolée pour la désintégration de ton âme d’enfant…

      • Joséphine dit :

        Mais non voyons, on ne se fout pas de la « tronche des mômes ». Simplement, ces chansons écrites par des adultes pour des adultes ont été fredonnées souvent et les enfants ont fini par les chanter aussi à l’époque où elles ont été créées. Puis de transmissions en transmissions, elles nous arrivent encore maintenant.
        J’ai bien chanté avec France Gall « les sucettes à l’anis » quand j’avais 12 ans sans penser à mal.
        Continuons donc à chanter nos comptines sans penser à leur vrai sens ou à leur détournement. De toutes façons, elles ne sont pas près de disparaître.
        Il en est de même d’ailleurs pour les contes qui sont franchement horribles quand on les décortique et qu’on découvre ce qu’ils racontent en réalité.

      • Lulu dit :

        Cet article est bien sûr à prendre au 2nd degré, comme 99% de ce que je dis ici. Le but était juste de relever ces petites anomalies marrantes (et un peu dégueu) qui ont accompagné notre enfance. Je milite absolument pas pour l’abolition de ces chansons (clairement je m’en fous en fait^^) ça m’a juste fait rire :-)
        En tout cas merci d’être passée !

  2. soskitos dit :

    Merci pour ces super explications… ;-)

  3. Anonyme dit :

    Tu es completement tordue, ça va plus là, il faut te reprendre mon amie mais c’est super très drole.
    y aura d’autres explications de texte??????????????

    • Lulu dit :

      Euh c’est pas prévu là, j’ai déjà brisé l’enfance de centaines de personnes, je vais ptêt m’arrêter^^.
      Et je ne suis pas tordue monsieur, c’est pas moi qui l’ai inventé c’est eux les pervers !!

  4. Bocris dit :

    si ça peut vous réconcilier avec au clair de la lune regardez et écoutez ses versions sympathiques.

  5. La chanson « jean petit qui danse » est une véritable horreur, puisqu’elle raconte le supplice de la roue infligé à un certain Jean Petit …..je vous rappelle, mais vous le savez surement, que dans le supplice de la roue, le condamné est attaché sur une roue horizontale et le bourreau avec un bâton solide lui casse les membres un par un, ce qui lui fait mal (c’est le but) et le fait tressaillir….d’ou jean petit qui danse, d’un doigt, d’une main, d’un pied, d’une jambe suivant les coups du bourreau……et on chante ça dans les crèches!
    mais j’admet volontiers
    que mon histoire est nettement moins sexe, et moins drôle…..j’en trouverai une autre une prochaine fois….
    ah oui, article trouvé sur Fb, page de la guilde polytechnique….mais page privée donc inaccessible :-(

    • Lulu dit :

      Ahah, merci pour toutes ces infos, je me tâte à faire un nouvel article dessus tiens ! Effectivement c’est moins glamour mais bon…
      Et merci pour le groupe FB aussi, enfin quelqu’un qui répond à mes appels désespérés :-)

    • de Tiège dit :

      Rhaâââh Jips ! Moi, je l’aimais bien, Jean Petit !
      C’est tout moche, maintenant :-(

      Par contre, je me réjouis (ré(jouis) rhoôôôh) de connaître enfin la suite de l’Ami Pierrot. Merci beaucoup à Lulu !

  6. Ofaline dit :

    Et que dire de la chanson « Il court, il court, le furet »? Il paraît qu’il faut intervertir les premières lettres de court et de furet… En hommage à un curé…

  7. Ping : 2 bougies et nouveau projet très très très excitant ! | Culture vs Nutella

  8. carowlaff dit :

    Ah ! Mes grands parents venaient justement de me dire aujourd’hui la vérité sur cette chanson… je voulais pas les croire, et me voici donc sur cette page… mince.

    Sinon il y a la version de La mère Michel de Colette Renard que je conseille… Elle ne s’est pas embêter à prendre des pincettes !

  9. Anonyme dit :

    Ne me dis pas que toutes les « comptines » sont bourrées de « cochoncetes » !! Il ne féaux surtout pas que les tatis,nounous et autres garde d’enfants le sachent. Elles ne seraient plus très convaincantes face aux regards innocents des bambins

Je suis sure que tu as quelque chose d'intéressant à dire :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s