Les Fatals Picards@Le Transbordeur, Villeurbanne – 4/05/2012

(D’avance désolée pour les photos complètement nazes que j’ai prises, promis je vais prendre des cours de photo de nuit un jour parce que là c’est pitoyable)

Vendredi soir, j’avais grandement besoin de me changer les idées. Ca tombait vachement bien, j’avais ma place pour les Fatals Picards au Transbordeur, à Villeurbanne.

Les Fatals Picards qui n’ont de picards que le nom depuis qu’Ivan a décidé d’aller voir si l’herbe était plus verte ailleurs. Ils sont difficilement classables, pas vraiment de la chanson française mais pas franchement non plus du rock pur. Du rock humoristico-politique peut être, à la Boby Lapointe. Leurs chansons sont truffées de jeux de mots et de clins d’oeil, on en découvre de nouveaux à chaque écoute.

C’était la première fois que j’allais voir le groupe en concert, mais je savais que j’avais peu de risque d’être déçue, leur réputation scénique n’étant plus à faire.

On est donc arrivés au Transbo tranquillou à 19h30. Mon Côté Punk ouvrait la soirée, un groupe de chanson française dans la veine des excellents La Rue Kétanou. Ils font leur set, c’est sympa, c’est dansant, à creuser.

21h, les Fataux débarquent avec leur grand sourire et leur bonne humeur. Ils nous font deux ou trois vannes et démarrent avec Le combat ordinaire, mettant d’entrée la foule dans un état d’excitation intense.

Entre chaque chanson, Paul nous raconte sa vie, fait des vannes, blague avec le public, etc. C’est vraiment très agréable de voir qu’ils prennent leur pied et qu’ils font leurs speeches (un peu) au feeling.

Paul a un rapport particulier avec le public. Il n’hésite pas à lui dire quand quelqu’un le gonfle. Avant Hasta XXL notamment, un mec l’interpelle et il lui répond « désolé, j’ai un filtre anti relou j’entends pas ce que tu dis ». Un peu plus tard, il se moque d’un mec avec son briquet « nan mais c’est pour les slows les briquets, tu sais quoi je te ferai signe quand tu pourras le sortir ». Et vous savez quoi ? Il lui a fait signe. Eunbeulivébeul.

 

Bref, avec Paul on rigole, mais on chante aussi. Tous les classiques des trois derniers albums y passent : La sécurité de l’emploi, l’Histoire d’une meuf (« c’est notre seul titre connu du grand public, il est passé 3 fois à la radio mais vous deviez être couchés vu qu’il était à peu près 3h15 du mat »), Coming Out, etc.

Les chansons cultes ne sont pas forcément celles que j’aurais imaginées, par exemple Mon père était tellement de gauche, chantée par le batteur Jean Marc, est MEGA populaire, reprise en choeur par toute la salle. j’ai même eu un petit pincement au coeur quand la foule entière à entonné le dernier couplet « et même si tout ce que je raconte n’est pas tout à fait vrai, le socialisme comme paradis, nous on y croyait. Mon père était tellement de gauche que lorsqu’il est parti, la gauche est partie avec lui« …Ouais.

En cette période d’élections, ils n’ont donc pas pu s’empêcher de faire des petits tacles à un certain candidat, notamment avec La France du petit Nicolas. On pousse même le vice jusqu’à chanter l’Internationale. C’est rien que des gauchistes les Fataux, c’est un complot contre le pouvoir en place à mon avis.

Les textes sont hilarants, la musique entrainante, les membres du groupes très drôles, ils font participer le public et ne sont pas là juste pour débiter leur setlist et empocher leur chèque. Ils mouillent le maillot et on sent qu’ils sont heureux d’être là. Ils sont surtout heureux d’être ensemble et se vannent entre eux, Paul essaie de rouler des galoches à tout le monde  et même aux roadies, mais d’après les vidéos que j’ai vues c’est un peu une habitude chez lui (je crois que cet homme a un problème avec sa sexualité).

Ils détournent avec humour et dérision tous les codes de rebelles, de Goéland aux cornes de métalleux, en passant par le poing levé pour les révolutionnaires de bacs à sable. Histoire de se marrer mais aussi de nous montrer qu’on est aussi rebelles que Superbus (ou Sinsémilia, puisque les vannes sur le groupes n’ont pas manqué !).

Enfin bref une super ambiance, le public connaissait toutes les chansons par coeur, même l’excellent bonus caché de Pamplemousse Mécanique Punk à Chiens.

Entre les chansons, on a droit à des reprises toutes aussi improbables les unes que les autres, de Libertine à La Bamba, en passant par Highway to Hell et Seven Nation Army.

Une petite déception quand même, très peu de titres de l’avant Pamplemousse, à part les Bourgeois. j’aurais raffolé d’un petit Schizophrène ou d’un Nadine, mais je sais aussi qu’il faut savoir se renouveler.

Voici la setlist (pas du tout dans l’ordre, mais je pense que j’ai fait le tour. Si quelqu’un passe par ici et à quelque chose de plus complet, qu’il/elle n’hésite pas) :

-le Combat ordinaire
-Supporter
-C’est l’histoire d’une meuf
-Hasta XXL
-Punk à chiens
-Coming Out
-Mon père était tellement de gauche
-La France du petit Nicolas
-Les Bourgeois
-La sécurité de l’emploi
-1983 (Yannick Noah)
-Premier de la glace
-Française des jeux
-Le retour à la terre
-Boum
-Seul et célibataire (2ème version)
-Partenaire particulier
-Bernard Lavilliers
-l’Amour à la française
-Noir(s)
 

 

Leurs chansons prennent une dimension totalement différente en live, c’est VRAIMENT un groupe à découvrir sur scène. Je ne peux donc que vous conseiller, vous inviter, vous supplier même, de débourser 25€ pour passer une soirée formidable, drôle et festive, avec un groupe qu’il est bien.

Lulu

Publicités

A propos Lulu

J'aime : Lyon la musique mes sistas mes camarades de culture le Nutella et l'Ovomaltine Crunchy la rebel tooth de Matt Bellamy les expos d'art contemporain parce qu'on rigole bien les éditions "pour les nuls" préparer mes voyages le thermomix de ma maman J'aime pas : Avoir les cheveux mouillés me lever le matin pour aller au taff que Facebook s'estime propriétaire de moi Etre malade les cruches les imprimés léopard et les jupes en sky
Cet article, publié dans Concerts, Musique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Les Fatals Picards@Le Transbordeur, Villeurbanne – 4/05/2012

  1. Mary dit :

    Rendez vous pris le 16 novembre à Nantes. Si c’est naze tu me tembourses mon invitation.

  2. Camarade de culture dit :

    Juste un petit commentaire de la part de ta « camarade de culture » qui sort de son silence parce que franchement, Waou ! Le concert était tout simplement génial avec un groupe qui te donne envie de sauter partout, qui te faire rire, chanter, danser. Je n’avais juste pas envie que ça se termine. C’est un groupe qui prend toute sa dimension sur scène et qui met le public au coeur du spectacle. Bref donc, allez les voir vous ne serez pas déçus !

    • LuluRou dit :

      T’as pas peur que les gens te lisent ?? ;-)
      Au fait tu peux venir, le décodeur marche et l’appart est « rangé »

      • Camarade de culture dit :

        si j’ai peur^^ mais fallait que je dise que c’était trop bien !

  3. FAM dit :

    « camarade de culture » …
    non seulement je t’ai lue, mais je t’ai reconnue !!

  4. Camarade de culture dit :

    ne le dis pas aux autres alors c’est un secret !

Je suis sure que tu as quelque chose d'intéressant à dire :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s