Miles Kane@La Cigale, Paris – 30/04/2012

Ok je viens d’écrire un TRES long article, et en enregistrant le brouillon, tout s’est effacé. C’était juste mon plus gros article depuis le début du blog et je ne me rappelle pas de la moitié de ce que j’ai dit…Kill me please.

Je disais donc…J’avais vu Miles Kane au Reading l’été dernier. Bon album, bonne présence scénique, le type avait l’air sympa, alors quand j’ai appris qu’il repassait par Paris, je me suis dit why not ? C’était la fin de sa mini tournée qui avait débuté par l’Angleterre, et la date à la Cigale était sold out depuis des mois. Sa tournée en ouverture des Arctic Monkeys lui a été très bénéfique et a amené pas mal de fans, et c’est tant mieux pour lui.

Ma camarade de concerts et moi même arrivons comme des fleurs à 20h10, et dans notre grande naïveté (on n’est pourtant pas des lapins de 3 semaines niveau concerts) nous pensons voir une bonne partie des Dodoz, qui ouvrent pour Miles. On pousse la porte de La Cigale pour entendre la chanteuse du groupe dire « bon c’est notre dernière chanson ». Merde.

On s’installe, premier balcon, debout, près de la scène, avec une bonne vue sur la fosse pleine à craquer. Et on se rend compte assez vite que du haut de nos 26 et 27 ans…On est jeunes. Genre au moins 10 ans de moins que les gens autour de nous. Il faudra que je check la playlist de Chérie FM et Nostalgie parce que quelque chose m’échappe, je pensais que Miles Kane c’était plutôt du chanteur à groupies. Quoique, ce n’est pas forcément incompatible…

Oui parce que j’ai découvert ce soir là que la groupie n’est pas une race s’éteignant à 18 ans. Non non. On peut avoir la quarantaine bien (bien) tassée et hurler « MIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIILES !!! » en poussant des cris de dinde dès qu’il bouge le petit doigt. Je vous le promets, c’est à voir.

Bref on patiente, la playlist d’attente, fort agréable, est très orientée sixties : les Who, April March, Beady Eye…On sait où on met les pieds.

Miles fait son entrée sur la scène de La Cigale à 21h pétantes, et immédiatement, je note le changement d’attitude. Le gamin du Reading a gagné 5 ans en 8 mois. Il a une présence scénique incroyable et une assurance que je n’avais pas du tout vues la première fois. La salle est de toute façon complètement acquise à sa cause mais à la seconde où il entre sur scène, la foule entière tombe instantanément amoureuse de lui. Très souriant, visiblement vraiment heureux d’être là, il a ce regard émerveillé qui nous dit « nan mais vous êtes tous là juste pour moi ?? » Il est chou, Miles.

On le savait déjà fan d’Oasis, il a carrément la dégaine de Liam Gallagher, et il n’est pas loin d’avoir la même coiffure. On est chez un anglais pur jus : l’accent de Liverpool, le slim, les bottines, le col roulé, la chaine en or qui brille et les dents du bonheur (je m’inquiète pour ce pays quand même, ils n’ont pas de dentistes ?).

Il entame son set avec Rearrange et met tout le monde d’accord : ce soir, c’est TRES rock. Et la fosse l’a bien compris, elle vient de péter un plomb (les groupies centenaires autour de nous aussi). Les petits jeunes n’ont d’ailleurs pas encore saisi le principe des mouvements de foule des premiers rangs et se laissent aller joyeusement en emportant tout le monde avec eux. C’est con un jeune des fois.

Notre petit anglais continue avec Kingcrawler, le tout nouveau très classe First of my Kind, ma préférée Quicksand, etc. On sent nettement ses influences sixties, que ce soit dans le choix de ses covers (une excellente reprise du Responsable de Jacques Dutronc, et une autre de Tom Jones, Looking out my Window) mais aussi sur ses propres chansons, notamment le langoureux Colour of the Trap, Take the night from me, Telepathy ou Happenstance.

Comme je le disais plus haut, la fosse est très très TRES agitée, je dirais même carrément en chaleur. Je n’avais pas vu ce phénomène depuis une époque que je pensais révolue : les nanas ont balancé leurs soutifs sur scène. Certaines on même jeté des roses. J’ai eu peur d’un vrai revival des sixties et de me prendre un siège dans la tronche mais on n’est pas allés jusque là.

Miles était ravi de faire frétiller les jeunes filles en fleur et jouait particulièrement avec le public. Il faisait tournoyer les soutien-gorge, s’approchait très près des premiers rangs pour leur balancer sa sueur, etc. Il a également pris la pancarte d’un fan qui disait d’un côté « Come Closer » (genre il allait pas la faire sinon), et de l’autre « we had sex to your songs ». Merci de nous faire partager. En tout cas Miles avait également chaud aux fesses et je pense que si des groupies ont attendu sa sortie de la salle, l’une d’entre elles (voire plusieurs ?) a du être chanceuse. Mais bon, on sait aussi que son cœur appartient à Alex Turner et que donc tout ça n’aurait aucune importance.

[/mode gossip off mais je me devais de la faire]

Mais revenons à des choses plus sérieuses. Après un set (trop) court mais intense, Miles termine sur Inhaler et s’en va. Comme on est supérieurement intelligents (sauf la personne à la pancarte donc), on sait qu’il y aura un rappel puisqu’on n’a pas eu LA chanson.

Miles et ses musiciens reviennent donc pour nous offrir un seul et unique rappel : Come Closer. Et avec cette chanson, ils retournent La Cigale toute entière, et moi avec. Elle est taillée pour le live et nous envoie une énergie incroyable. Voyez plutôt :

Un dernier refrain, un « Je t’aime Paris ! », et il s’en va.

A noter ce bassiste improbable, totalement hors du concert et complètement dans son trip. Pas une expression sur le visage, les yeux fixés sur un point lointain, un regard un peu ahuri…Je crois qu’il venait d’une autre planète.

Bref vous l’aurez compris, Miles Kane en live, ça tabasse sa maman. Et comme cet été il fait le Main Square, les Eurock, Solidays et la Fête du Bruit, je crois que vous n’avez aucune excuse pour rater ce phénomène.

Lulu

(Photos : photosconcerts.com, Charlotte M. (merci !), et moi même pour la dernière)

Publicités

A propos Lulu

J'aime : Lyon la musique mes sistas mes camarades de culture le Nutella et l'Ovomaltine Crunchy la rebel tooth de Matt Bellamy les expos d'art contemporain parce qu'on rigole bien les éditions "pour les nuls" préparer mes voyages le thermomix de ma maman J'aime pas : Avoir les cheveux mouillés me lever le matin pour aller au taff que Facebook s'estime propriétaire de moi Etre malade les cruches les imprimés léopard et les jupes en sky
Cet article, publié dans Concerts, Musique, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

15 commentaires pour Miles Kane@La Cigale, Paris – 30/04/2012

  1. Mary dit :

    Dedd100000 sa mère.

    T’avais moyen de placer Julian 3 ou 4 fois dans ton article, tu fais aucun effort!

    • LuluRou dit :

      Oui je l’ai mis pour Amel, je me dis que si par miracle elle vient lire sa sista elle sera contente^^

      Et pour Julian, c’est clair que si tu demandes (surtout comme ça^^) t’auras rien ! Pis surtout il dit qu’il voit pas le rapport^^. Si un jour j’écris un truc qui a un lien j’en parlerai mais je le mettrais pas pour le plaisir !

  2. soskitos dit :

    Sympa Quicksand.
    Quant à Come Closer, c’est clairement une chanson faite pour du live. Nice.
    Bon article once again.

    • LuluRou dit :

      T’as vu, j’ai tellement la classe, ça en devient gênant pour les autres.

      • soskitos dit :

        T’as tellement la classe que quand tu fais un article, tu le recommences à zéro parce que t’es incapable d’enregistrer un brouillon! :-)

      • LuluRou dit :

        Diffamation ! J’avais enregistré plusieurs fois puisque j’avais prévisualisé ! Je vais porter plainte contre WordPress et les obliger à me tweeter 466 fois qu’ils sont désolés.

  3. Mary dit :

    Les strokes et Julian c’est 2 entités. Comme Alex et les monkeys. Alors Amel elle a le droit à Alex en mode pute et aux monkeys et nous on a juste droit à « Les strokes c’est naze ». Je ne vous félicite pas madame.
    Sur ce, le concert avait l’air dool. J’ai connu Miles au Reading et il m’a pas laissé un souvenir impérissable (c’était naze comme tu dirais^^) mais depuis qq temps, le peu que je vois c’est une personne complètement différente que je vois, il me donne plus envie là (d’aller le voir seulement^^).
    Par contre ses dents, c’est pas possible hein.

    ps: Milex <3

    • LuluRou dit :

      Amel elle a droit à Alex et aux Monkeys parce que Miles et Alex ont une bromance trop chou et parce que les 2 sont super liés (rapport aux tournées, aux Puppets et compagnie). Et parce que j’adore les Monkeys et leur personnalité. Ceci explique cela. Que ce soit les Strokes ou Julian, j’ai pas grand chose à dire dessus dans cet article quand même^^. Ou alors avec un esprit très tordu^^. Si un jour ils font un truc qui me touche j’en parlerai. Mais là c’est pas d’actualité^^

      Et ouais le concert était vraiment classe, il a vraiment le truc qui fait que tu reste scotchée pendant 1h30. Il a vachement de charisme sur scène et ça fait plaisir de voir qu’il est content d’être là. Pis il a un budget ampoules aussi, c’est pas négligeable^^

  4. Marie dit :

    Cette article est très intéressant, j’étais moi même au concert dans la fosse au premier rang juste en face du guitariste(George), et je faisait partit des « petits jeunes » comme tu dis. Et parmi les « nanas » qui balançaient leurs soutifs c’était une geste délicat provenant de ma chère cousine !

  5. Electriciris dit :

    Je pense que le terme de « groupie centenaire », bien qu’ironique, est vraiment déplacé. J’étais a ce concert (je faisais partie des plus jeunes spectateurs, ou des « jeunes filles en fleurs du premier rang » si tu préfères), et j’ai au contraire trouvé le fait que le public soit composé de très jeunes comme de plus vieux plutôt positif,dans la mesure où c’est une belle démonstration du fait que la musique de Miles Kane touche des gens d’âges très différents sans pour autant être accessible,mainstream et variété. Et pour les soutien-gorges, cris stridents etc, les gens ont tendance a prendre ça trop au serieux, c’est un petit geste des fans pour montrer leur affection a l’artiste, qui dans le cas de Miles, a l’air plutôt apprecié (ça fait d’ailleurs partie de son jeu de scène de chauffer son public, de faire des clins d’oeils, de pointer les gens des premiers rangs du doigt etc, et personnellement je prends ça comme un signe qu’il s’amuse avec ses fans ). Le public de Miles Kane lui est tout a fait approprié, et il ne faut pas généraliser en appellant tous ceux qui s’amusent et profitent du concert des groupies. Et franchement je préfère largement appartenir a cette partie du public qu’à celle composée de pseudo-hipsters qui sont venus parce que c’est trop « in » d’aller voir Miles Kane mais qui sont trop « hype » pour se lacher et chanter le refrain de Come Closer en coeur avec tout le monde.
    Sinon belle description de l’intensité du concert, l’ambiance dans la fosse était folle !

    • Lulu dit :

      Ah mais on est tout à fait d’accord, pour avoir fait beaucoup de concerts où je me sentais clairement vieille, ça m’a fait super plaisir de voir que le public de Miles Kane était ecclectique. Je pensais pas et c’était une très agréable surprise ! Concernant les jeunes filles en fleur et les goupies centenaires, c’est bien sur de l’humour, le décalage avec ce qui se passe d’habitude en concert m’a frappée, de manière positive.
      Et je suis désolée si le terme t’a froissée, c’était absolument pas le but. Maintenant je l’assume, il faut toujours assumer ses vannes, même les moins classes :-)

      Et Miles qui joue avec le public, ça aussi j’adore, trop de groupes ou d’artistes débitent leurs chansons sans faire gaffe au public qui s’est saigné pour venir les voir, et ça m’a fait super plaisir de voir à quel point il était heureux d’être là. Dès qu’il repasse par chez moi j’irai, c’est évident !

Je suis sure que tu as quelque chose d'intéressant à dire :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s